La Pentecôte, acte fondateur de l’Eglise et de sa mission !

20 mai 2018 Pain Hebdomadaire du Catholique par Théodore C. Loko

Le Pain hebdomadaire du catholique - Dimanche 20 mai 2018

Textes du jour

Première lecture : Actes des Apôtres : 2, 1-11

Psaume : 103

Deuxième lecture :  Ga 5, 16-25

Evangile :  Jean 15,26-27;16,12-15

Commentaire

En ce cinquante et unième jour après Pâques, nous célébrons la fête de la Pentecôte. Le jour de la Pentecôte (au terme des sept semaines Pascales), la Pâque du Christ s’accomplit dans l’effusion de l’Esprit Saint qui est manifestédonné et communiqué comme Personne divine : de sa Plénitude, le ChristSeigneurrépand à profusion l’Esprit (cfAc 233-36). (CEC 731)

En ce jour est pleinement révélée la Trinité Sainte. Depuis ce jour, le Royaume annoncé par le Christ est ouvert à ceux qui croient en Lui : dans l’humilité de la chair et dans la foi, ils participent déjà à la communion de la Trinité Sainte. Par sa venue, et elle ne cesse pas, l’Esprit Saint fait entrer le monde dans lesderniers temps ", le temps de l’Église, le Royaume déjà hérité, mais pas encore consommé.  (CEC 732). 

L’événement de la Pentecôte est l’acte fondateur de  l’Eglise et de sa mission. Dans les Actes des Apôtres, l’Esprit-Saint apparaîtra en effet comme l’acteur principal de la diffusion de la Parole. De nombreux témoins de cette Parole seront  présentés comme « remplis d’Esprit-Saint ».
La descente de l’Esprit-Saint sur les disciples est racontée comme une manifestation divine  de l’Ancien Testament. La ressemblance avec la scène du don de l’alliance sur le Sinaï est frappante : même fracas de tonnerre, même ébranlement du lieu, même jaillissement d’éclairs.  Mais ici le feu prend la forme de langues au-dessus de la tête des disciples et celles-ci font naître en leur bouche une parole de témoignage qui se diffuse sans obstacles (comme le feu). Tous les juifs, de toutes provenances, rassemblés à Jérusalem pour la fête des Semaines (la Pentecôte juive), les entendent, chacun dans sa langue, proclamer les merveilles de Dieu. L’événement nous montre la mission en acte et en manifeste déjà l’universalité. La Pentecôte a été le baptême des disciples (v. 5). Elle nous renvoie aux sacrements de notre baptême et de notre confirmation, par lesquels nous avons reçu l’Esprit. Nous sommes, à notre tour, devenus missionnaires. Avant son départ, Jésus avait fait à ses disciples cette promesse : « Vous allez recevoir une force quand le Saint-Esprit viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. » (Ac 1, 8).

L’Évangile de ce jour fait partie du discours de Jésus après la Cène, au soir du Jeudi Saint. Mais il a été écrit après Pâques, et cela change tout. L'Esprit que Jésus promet à ses disciples sera leur défenseur contre le mal. Comme lui, ils auront à souffrir de la persécution. Ils seront conduits devant les tribunaux. Mais le Seigneur ne les abandonne pas. Grâce à lui, ils pourront parler avec assurance devant ceux-là même qui ont fait mourir Jésus sur la croix. Il suffit de relire le livre des Actes des Apôtres pour se rendre compte de la force de ce témoignage. 
Comme au temps des apôtres, l'Esprit Saint est toujours agissant dans le monde d'aujourd'hui. Il est le défenseur des chrétiens persécutés. Nous savons qu'ils sont de plus en plus nombreux dans le monde. Nous pensons à tous ceux du Moyen Orient, de l'Afrique, de l'Asie et de nombreux pays. Le Seigneur nous assure de sa présence, tous les jours et jusqu'à la fin du monde. Il ne nous abandonne jamais, même dans les situations les plus désespérées. Rien ne peut l'empêcher de faire en sorte que le témoignage des chrétiens porte du fruit.

 Théodore C. Loko   

Ambassadeur Théodore C. Loko
Lien vers son BLOG.

A lire aussi :

Tous les Pains Hebdomadaire du Catholique