Ce saint qui nous visitait !

Jean Paul II voyage Afrique ouest Bénin Gabon

Nous nous exclamions au début du mois de février 1993 où la venue pour la deuxième fois chez nous au Bénin du Souverain Pontife suscita émerveillement et admiration. 25 ans après, nous voici, nous le rappelant, non sans en évoquer des souvenirs. Des souvenirs qui nous font reconnaître et dire que Dieu étant véritablement présent en son Église, sait d’avance et mieux que quiconque ce qui adviendrait dans le temps et dans l’espace.

Ainsi, qui savait qu’après 1982 et 1993, c’est en 2005 que ce grand Pape s’en irait pour les Noces Éternelles ? Qui savait que juste peu de temps seulement après son départ de ce monde, il serait canonisé de si tôt pour devenir Saint Jean-Paul II ?

Le « Sancto subito » de l’immense foule rassemblée de toutes parts à travers le monde entier, vivant en temps réel cette entrée papale au Ciel n’a-t-il pas montré sa pertinence ? Qui pouvait s’imaginer, à Cotonou et à Parakou où ce Pape présida d’importants offices religieux, qu’il côtoyait un saint ?

Même les 11 diacres qui ont reçu cette grâce inouïe d’avoir été ordonnés prêtres de Jésus-Christ par les mains aujourd’hui très saintes n’étaient pas capables de s’assurer à l’avance, qu’ils tiendront tous dans la vigne du Seigneur jusqu’à commémorer leurs noces d’argent sacerdotales.

Car il y en a eu qui ont rejoint la maison du Père Céleste alors qu’ils avaient encore des talents et des qualités à mettre au service de l’Église. C’est aussi et encore cela l’évidence selon laquelle il n’y a que Dieu seul – en sa Providence et sa Préscience – qui sache percer les mystères, quand, comment et où tout arrive et arrivera inéluctablement dans la vie de chacun de nous qui sommes ses créatures.

On appelle cela destinée humaine et non pas destin. Ce qui importe et devra importer davantage, c’est que chacun de nous parvienne très tôt à découvrir sa mission en ce monde, l’accomplisse dans le temps qui lui est réservé par la Providence divine, avant de s’en aller rendre compte.

Ce qu’a si bien compris Saint Jean-Paul II qui ne s’est pas rendu au Bénin par deux fois par hasard ; bien au contraire ! Si pour la première fois, alors que la révolution Marxiste-léniniste faisait fureur, il a foulé le sol béninois, plein de courage et d’espérance, pour la deuxième fois en 1993, il est venu nous confirmer le plan d’amour de Dieu pour son peuple, ses fils et ses filles du Bénin.

Et signe des temps, le voilà canonisé pour devenir ce saint que nous avons côtoyé sans le savoir, et qui aujourd’hui tout naturellement est disposé à intercéder pour nous auprès du Père Céleste.

En avons-nous conscience ? C’est la question que nous recevons comme cadeau de ce souvenir des 25 ans de la deuxième visite apostolique de Jean-Paul II au Bénin.

Ce petit pays de l’Afrique de l’Ouest dont la foi de ses fidèles catholiques est certes vivante, mais doit s’enraciner davantage et profondément dans le Christ l’Unique Sauveur, afin d’être authentiquement mieux vécue.

Il ne suffit que de se rappeler encore cette image du Saint Père souffrant, mais accroché solidement à sa crosse surplombée par le crucifix pour se rendre compte que vivre et mourir pour le Christ doit être la devise du chrétien convaincu et engagé.

Jean-Paul II au Bénin, il y a 25 ans ! C’est donc le souvenir d’une mémorable deuxième visite papale, d’ordination presbytérale, d’amour, de communion fraternelle avec des frères et sœurs d’autres religions, mais c’est aussi et surtout une interpellation pour une foi plus agissante, convaincante et salutaire qui apporte la lumière du Christ à ceux et celles qui en ont véritablement besoin pour sortir des ténèbres.

Bernardin Cardinal Gantin, de vénérée mémoire, ne résumait-il pas le sens de cette visite en ces termes: « C’est le Seigneur qui vient vers nous, qui revient, par la médiation du Pasteur Universel, confirmer les chrétiens dans la foi, et encourager tous les Béninois de bonne volonté dans leur effort de construction, en vue d’un espace vital, béninois et africains encore plus digne, plus fraternel et plus honorable » ! 

Portrait abbé Acapovi 

Abbé Crépin M. Acapovi, directeur de publication

A lire également :

Discours du pape Jean-Paul II à l'arrivée au Bénin, le 17 février 1982.

Rencontre du pape Jean-Paul II avec une délégation des disciples du vaudou à Cotonou, le 4 février 1993

De Jean-Paul II à Benoit XVI : manifestations et portée des visites papales au Benin (La Nouvelle Tribune, 2011)