Ouverture officielle de l' Institut International de Recherches Agropastorales, d’Accueil et de Formations par Mgr Victor Agbanou dans le Diocèse de Lokossa

Inauguration de lIiraaf à Lokossa

Soixante quinze jours après le démarrage des travaux en décembre 2017 à l’Institut International de Recherches Agropastorales, d’Accueil et de Formations (Iiraaf), MgrVictor Agbanou, Evêque deLokossa a procédé le samedi 24 février 2018 au lancement officiel de l’Institut destiné à l’accueil et à la formation des jeunes de toutes conditions surtout les plus démunis, les plus vulnérables.

La cérémonie de lancement officiel de l'Iraaf, le samedi 24 février 2018, a connu la participation d’éminentes personnalités dont Igué Charlemagne, Doyen de la Faseg, le Recteur de l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest (Ucao), le Maire de la Commune de Lokossa qui s’est fait représenterpar son Chargé de communication Martin Sotohou et une forte délégation de l’Ong Afrique Bien être conduite par son Directeur M. Donatien Adjotin.

C’était une cérémonie fort simple mais très solennelle qui a débuté par une célébration Eucharistique présidée par Mgr Victor Agbanou, évêque de Lokossa avec quelques prêtres concélébrants. Les moments forts ont été la coupure de ruban symbolique et le baptême de trois avenues en hommage aux trois évêques qu’a connu le diocèse de Lokossa depuis sa création : il s’agit de l’"Avenue Mgr Christophe Adimou", "Avenue Mgr Robert Sastre" et "Avenue Mgr Victor Agbanou".

Puis les délégations et les participants ont procédé à la mise en terre de certains arbres souvenirs et témoins de ce jour mémorable. Enfin, la cérémonie du lancement a pris fin avec la visite des productions des nouveaux étudiants depuis leur arrivée et du site de l’Institut (unesuperficie de 14 hectares gracieusement mis au service de l’Institut par le diocèse de Lokossa). Pourle Président de l’Ong "Afrique Bien-Etre", « l’érection de l’Iiraaf est une chance pour les jeunes africains surtout béninois. Car c’est un vaste programme d’activité qui a été élaboré pour tout jeune et de tout pays surtout les plus démunis».

Un plan quinquennal est conçu pour tous les domaines d’activités à savoir agriculture, élevage, pisciculture, formation en soudure etc., pour l’autosuffisance de la jeunesse. En effet, pour l’Evêque de Lokossa, « le développement passe par l’autonomisation de la jeunesse, car l’africain peine à se développer ». Selon le Président de l’Ong Afrique Bien-Etre « nous sommes prêts, à apporter un plusà cette jeunesse sans espoir. Cequi est important, c’est la volontéet la ténacité avec la Foi en Dieupour atteindre ses objectifs ».

En ce sens, il exprime toute sa gratitude au prélat et à tout le diocèse de Lokossa pour avoir cru en leur jeunesse par l’acte de ce partenariat entre Afrique Bien-Etre, l’Iiraaf et le diocèse de Lokossa. « L’Iiraaf, est prêt à aider la jeunesse africaineà se développer, à se pendre en charge avec nos propres capacités, notre propre culture et nos propres techniques modernisées pour la gloire de Dieu et le salut des hommes » a renchéri le Présidentde l’Ong Afrique Bien-Etre.

L'ambition de l'Ong est de faire de l’Iiraaf, une Université à partentière et un pôle touristique avec des hôtels de classes dans quelque sannées. Dans son homélie, Mgr Agbanou, confiant en ces jeunesgens déterminés à se battre pour la cause d’autres jeunes, a magnifié leur courage et les a exhorté à persévérer et surtout à se confier au Seigneur, Maître de toutes choses. « Avec toute ma bénédiction, quele Seigneur achève en vous ce qu’Ila commencé », a conclu le prélat.

Selon Fabien Houélété, le Proviseur du l’Institut International de Recherches Agropastorales, d’Accueilet de Formations (Iiraaf),depuis l’ouverture le 11 décembre 2017, le centre a déjà accueilli 11 étudiants Béninois et Togolais avecdes prestations très étonnantes en si peu de jours. Iiraaf accueille des étudiants à l’internat ou à l’externat avec possibilité d’accueil d’étudiants stagiaires. La deuxième vague se prépare à effectuer sa rentrée dans les prochains jours.

Victor Gninou