Abomey : Mgr Houndékon fête dix ans d’épiscopat

Mgr Houndékon fête dix ans dépiscopat

Le 3 février 2018 les fils et filles du diocèse d’Abomey ont rendu grâce pour les dix ans du sacre de leur évêque, Mgr Eugène Houndékon. Cette action de grâce a été marquée par l’ordination d’un nouveau prêtre pour le diocèse.

« En une décennie de service, j’ai perçu l’épiscopat comme une vocation-surprise inspirée à l'Église par Dieu pour une mission d’institution. Celui que l'Église appelle à cette charge est amené à remplir une mission de participation à la paternité divine ainsi qu’une mission de manifestation de l’Amour de Dieu. » Ces mots de Mgr Eugène Cyrille Houndékon exprime son sentiment de reconnaissance à Dieu qui l’a fait évêque il y a dix ans.

La célébration du souvenir a eu lieu le samedi 03 février 2018, à la cathédrale Saints Pierre et Paul d’Abomey au cœur d’une célébration eucharistique marquée par l’ordination presbytérale de l’abbé Laurent Hessou Kakpo. Cette messe présidée par l’heureux du jour, a connu la participation de trois évêques du Bénin, Mgr Barthélémy Adoukonou, secrétaire émérite du Conseil pontifical de la culture, Mgr Antoine Ganyé, archevêque émérite de Cotonou et Mgr François Gnonhossou, évêque de Dassa, d’un nombre important de prêtres et de plusieurs chrétiens béninois et de la sous-région.

Etaient aussi présents des personnalités politiques et administratives, des dignitaires traditionnels et des représentants de religions endogènes venus témoigner à l’évêque d’Abomey leur fraternité. Au début de la célébration, le représentant des fidèles du diocèse, en reprenant la devise épiscopale de Mgr Eugène Cyrille Houndékon : « Travaillons pour le bien de tous », qui constitue le fil conducteur de son action pastorale pendant ces dix années de service, a dressé un bilan positif sur trois plans.

Au plan pastoral, l’œuvre de Mgr Eugène Houndékon est immense, car de 27 paroisses, nous sommes passés à 83 paroisses, à l’implantation de plusieurs communautés religieuses, à l’envoi de plusieurs prêtres en mission, aussi bien ad intra qu’ad extra. Ensuite, sur le plan humain la rénovation de l’ex-procure de Bohicon, devenue désormais Cemola (Centre Monseigneur Lucien Monsi Agboka) abritant plusieurs institutions de formation théologique, d’éducation, est une source d’emploi pour les jeunes ; la revalorisation des fermes du diocèse pour le développement et la formation des prêtres, religieux, religieuses et des laïcs furent remarquables.

Enfin au plan organisationnel, il a mis l’accent sur la construction de la curie diocésaine, la grande réforme administrative, financière, budgétaire et comptable. Pour exprimer leur joie et marquer l’événement, les fidèles ont offert à leur pasteur une crosse qui a été bénie pour la circonstance par Mgr Barthélémy Adoukonou. Dans son homélie, Mgr François Gnonhossou après avoir félicité les heureux du jour, est revenu sur le choix de Mgr Houndékon. Pour lui, c’est un choix qui est intervenu pour donner à l'Église à Abomey : « l’élan d’une évangélisation de proximité qui donne une réponse claire de la volonté de Dieu au paganisme ambiant de nos populations en quête de repères. » Et pour assumer la charge d’évêque qu’implique ce choix, il faut : « de la détermination, du courage, de l’endurance à aller jusqu’au bout de ses idées pour ne pas se laisser phagocyter par les pensées subjectives et déstabilisantes des hommes et des femmes qui veulent toujours passer par des chemins peu recommandables pour aboutir à leur fin égoïste au détriment du bien commun. »

Pour bien accomplir cette tâche d’évêque, Mgr Eugène Cyrille Houndékon a besoin du soutien des brebis du diocèse d’Abomey qui sont invitées à lui « manifester constamment leur sollicitude filiale, leur sens d'Église surtout par leurs déterminations franches, collaboratrices et leurs prières ferventes en sa faveur.» De son côté, leur pasteur doit surtout mettre sa confiance en Dieu dans les moments d’épreuves. C’est à cette confiance en Dieu qu’il invitera aussi l’ordinand Laurent Hessou, qui est le second heureux du jour, puisque pour l’occasion, il a été ordonné prêtre. Ce sacrement qu’il reçoit, a continué l’évêque de Dassa, l’invite au service du peuple de Dieu car il « l’associe au Christ, l’engage résolument à travailler pour la délivrance du monde de l’emprise du mauvais, et à annoncer à temps et à contre temps, la Bonne Nouvelle pour le bonheur que la venue du Christ dans le monde… a apporté » à tous les hommes.

C’est à ce service que Mgr Houndékon a fait allusion dans son mot de remerciement en affirmant : « être et devenir évêque, c’est vivre de Dieu pour mieux servir son peuple et toute l’humanité, en particulier les personnes d’humbles conditions, les nécessiteux, les malades et les pauvres. » Après avoir salué la mémoire de ses deux prédécesseurs que sont : « Mgr Agboka et Mgr René-Marie Ehouzou », il a exprimé sa profonde gratitude à tous et en particulier au chef de l'État M. Patrice Talon pour son soutien. Cette journée d’anniversaire s’est achevée par une note festive au centre des œuvres de la cathédrale saints Pierre et Paul d’Abomey. Puisse Dieu par l’intercession de la Vierge Marie, accorder à ce diocèse et à son pasteur la grâce de sa présence dans toutes les œuvres qu’ils accompliront.

Père Marc-Aurèle Degbedji, Secrétaire personnel de l'évêché d'Abomey