Ici et Ailleurs

“CONGRÉGATION DES SŒURS DE SAINT GÉRARD” : 35 ans de présence au Bénin

C’est dans leur communauté située à Kandévié, derrière la paroisse Saint Pierre et Saint Paul, que les Sœurs de Saint Gerard ont célébré le 4 février 2022, les 35 ans de leur présence au Bénin. La messe au cours de laquelle elles ont rendu grâce au Seigneur a été célébrée par le Père Adrien Koukpoliyi, et concélébrée par le Père Sévérin Agbomankou Kèkè, en présence des religieuses.

Les Sœurs Gérardines en mission à Porto-Novo

Joie et recueillement. C’est dans cette atmosphère sereine que les Sœurs de Saint Gérard Maiella ont célébré les 35 ans de leur présence au Bénin. « Je bénis le Seigneur pour cette disponibilité des premières missionnaires qui ont accepté de partir de leurs pays pour s’établir au Bénin », a déclaré le Père Adrien Koukpoliyi au cours de son homélie. Il a mis l’accent sur le sacrifice des pionnières et a invité toute la communauté à continuer de faire germer la grâce. « Merci pour la marche que vous continuez. Celui (Dieu) qui vous accompagne ne vous laissera pas seules. Il vous rassure de sa présence », a-t-il ajouté.

Sœurs de Saint Gérard Maiella au Bénin

L’histoire de la présence des Sœurs de Saint Gérard au Bénin et précisément dans le diocèse de Porto-Novo, remonte aux années 1980 et fait suite au souhait émis par Mgr Vincent Mensah, de vénérée mémoire, de les voir se mettre au service des enfants démunis et des orphelins, à la faveur d’une visite à Naples. Le 4 février 1987, elles traduisent en acte cette volonté du prélat en s’établissant à Kandévié. La première mission accueillie par le Père Charles Whannou à Kandévié était composée des Sœurs de la mission notamment, les Sœurs Raffaelina Savaresse, Carolina Gevassi et Gloria Elena Silva Rios. Elles ont accompli d’énormes actions ayant impacté la vie d’un bon nombre d’orphelins. L’héritage que ces trois Sœurs ont laissé continue d’être préservé et perpétué par des générations de Sœurs dévouées au Christ et rompues à la tâche. La congrégation des Sœurs compte à ce jour 38 religieuses en Afrique (Béninoises et Burkinabè).

Sœurs Gérardines dans le monde

La congrégation des Sœurs de Saint Gérard a été fondée en 1931 à Naples en Italie par le père Moïse Mascolo sous l’inspiration du Saint-Esprit. En 1981, son existence fut reconnue par les autorités pontificales et par les textes régissant le Droit Pontifical. Ses œuvres touchent aussi bien le social que le spirituel. Au plan social, sa mission est concentrée sur la protection et l’assistance aux personnes du troisième âge, aux couches défavorisées, aux personnes handicapées, aux orphelins. Les Sœurs Gérardines apportent aussi des soins aux malades. Au plan spirituel, la congrégation des Sœurs de Saint Gérard dispense des cours sur la catéchèse. Toutes ces activités aussi riches que variées menées par les Sœurs de la congrégation témoignent non seulement de leur attachement aux œuvres humanitaires, mais aussi et surtout de leur désir de servir pleinement le Seigneur. Leur dévotion à Marie Immaculée et à Notre-Dame du Perpétuel Secours, donne la preuve de ce qu’elles mettent la prière au cœur de leurs actions. La congrégation des Sœurs de Saint Gérard au Bénin est répartie en trois communautés : la Communauté de l’Orphelinat, la Communauté sise derrière la paroisse Saint Pierre et Saint Paul de Kandévié, et la Communauté du Noviciat. Née à Naples en Italie (Europe), la congrégation se retrouve dans deux autres continents. Il s’agit de l’Amérique latine (Pérou), en Afrique (Bénin, Burkina Faso, Madagascar).

Sœur Martiale ADIYÈTON
SŒUR DE SAINT GÉRARD MAIELLA

Related Posts