octobre 21, 2021
La Une

ORDINATION SACERDOTALE À COTONOU : Deux nouveaux prêtres au service du peuple

Le samedi 7 août 2021 au Sanctuaire Notre- Dame de la Divine Miséricorde d’Allada, Mgr Roger Houngbédji, Archevêque de Cotonou, a ordonné 25 diacres et 2 prêtres. C’était au cours d’une célébration qu’il a présidée aux côtés de Mgr Antoine Ganyé, Archevêque émérite de Cotonou, ainsi que d’une centaine de prêtres.

C’est dans une atmosphère joyeuse que le samedi 7 août 2021, Mgr Roger Houngbédji, Archevêque de Cotonou, a ordonné 25 diacres et 2 prêtres. Et cela en présence d’une centaine de prêtres, d’une multitude de religieux et religieuses ainsi que d’un grand nombre de fidèles. Au début de la célébration, le père Roger Sévoh, Vicaire général chargé de la coordination pastorale, procède à l’appel des futurs diacres.

À sa suite, le père Ambroise Kinhoun, Recteur du Grand Séminaire Mgr Louis Parisot de Tchanvédji, se prête au même exercice pour les futurs prêtres. Dans son homélie, Mgr Houngbédji aborde trois principaux points : l’amour, le service et la foi. « L’ordination n’est pas un titre honorifique qui vous distingue du peuple. Elle vous met plutôt au service du peuple. En vous demandant donc d’aimer le Seigneur, je vous suggère aussi de lui demander la grâce d’aimer son peuple et d’être proche de chaque brebis au cours des différentes missions qui vous seront confiées », a-t- il déclaré. « Il est nécessaire pour vous d’être des repères de foi, des témoins d’une foi bien comprise et authentique », a-t-il souligné avant d’ajouter : « La foi est elle-même comparable à une semence que vous devez entretenir par l’application des conseils évangéliques ».

Après l’homélie, les ordinands professent leur foi, déclarent leur volonté de s’engager à la suite du Christ et font la promesse d’obéissance, de chasteté et de pauvreté. Passé cette étape, la chorale exécute le chant de la litanie des saints. Un chant qui plonge toute l’assemblée dans une profonde méditation. L’imposition des mains et l’onction du Saint Chrême ont suivi. Un calice est offert aux nouveaux prêtres en signe d’offrande du peuple qu’ils doivent présenter constamment au Seigneur.

Au terme des rites, les nouveaux diacres et les nouveaux prêtres se sont présentés à l’assemblée, qui dans leur dalmatique, qui dans leur chasuble. À la fin de la célébration, le père Joli Aimé Ahouansou, nouveau prêtre, prend la parole pour remercier toute l’assemblée, les formateurs à divers niveaux. La bénédiction solennelle de l’Archevêque a mis fin à la célébration.

Eugène TOSSA, SÉMINARISTE-STAGIAIRE

Related Posts