juin 23, 2021
Dossier

JOURNEE MONDIALE DE LA VIE CONSACREE EDITION 2021 : Célébration de l’événement à Parakou, Lokossa et Porto-Novo

Dans la prière et le recueillement, les prêtres, religieux et religieuses, ont vécu dans la joie et dans l’allégresse la Journée mondiale de la vie consacrée, édition 2021.

►  Parakou : approfondissement de l’engagement baptismal


Sur les visages se lit la joie de célébrer la Journée mondiale de la vie consacrée

La vie religieuse est un approfondissement de l’engagement baptismal. Le dimanche 7 février 2021, à la paroisse Saint Pierre d’Alafiarou Nagot, les consacrés, les fidèles laïcs et les prêtres ont célébré la vie consacrée.

La Journée mondiale de la vie consacrée a été commémorée le 2 février dernier. Étant tombée en semaine, les religieux et religieuses de Parakou ont choisi le dimanche 7 février pour célébrer cette Journée. Ont répondu présents à cette rencontre religieuses, religieux, fidèles laïcs, prêtres et autorités politiques. Cette Journée a été marquée par une célébration eucharistique, le partage du repas, une animation folklorique et la visite des dignitaires du village.

La messe a été présidée par le père Ernest Déguénonvo, vicaire général de Parakou, représentant Mgr Pascal N’Koué, Archevêque de Parakou. Elle a débuté par une belle procession avec les cierges. On peut noter déjà la grande joie de la vie religieuse dans les démarches des servantes et serviteurs de Dieu. Cette procession a terminé son parcours dans l’enceinte du collège du village, où la célébration a eu lieu. Ce fut une belle Eucharistie qui s’est déroulée dans la prière, un profond recueillement et dans la liesse.

Dans son homélie, le vicaire général a donné la définition de la vie consacrée et de la vie religieuse en montrant que les deux se complètent, et que la deuxième est la complémentarité de la première. Ces deux termes ne s’opposent pas. Par le baptême, nous sommes consacrés à Dieu. La vie religieuse, qui est un choix de vie, n’est qu’un approfondissement de l’engagement baptismal. La vie religieuse répond à l’appel de Dieu.

Ainsi, le religieux répond à la suite du Christ aux préoccupations de Jésus dans l’Évangile du jour : guérison : se mettre au soin des malades par la construction des hôpitaux ; éduquer : l’éducation par la création des écoles ; et enfin, la prière par l’oraison.

Le père Ernest Déguénonvo a remercié les religieuses et religieux pour tout ce qui se fait dans l’archidiocèse.

À la fin de la messe, au milieu des danses et des chants, divers repas furent partagés avec tous les fidèles présents, sans distinction aucune. Avant de reprendre le chemin du retour, les religieux et religieuses sont allés saluer et remercier l’Imam et le roi du village.

Patrick ADJALLALA, osfs correspondant

►  Lokossa : vœux perpétuels et jubilés d’argent chez les Slc

Le 2 février 2021, en la Cathédrale Saint Pierre Claver de Lokossa, quatre religieuses de la Congrégation des Servantes de la Lumière du Christ (Slc) ont émis leurs vœux perpétuels, tandis que sept de leurs aînées du même Institut rendaient grâce à Dieu pour leurs noces d’argent. C’était la marque spéciale de la célébration de la Journée mondiale de la  vie consacrée à Lokossa.


À la fin de la célébration, les heureuses du jour (au premier plan) posent avec les évêques

L‘émission des  vœux perpétuels a commencé par une messe solennelle présidée par Mgr Victor Agbanou, évêque de Lokossa, entouré pour la circonstance de Mgr Aristide Gonsallo, évêque de Porto-Novo, Mgr Clet Fèliho, évêque de Kandi, et d’une centaine de prêtres. Cette célébration, qui coïncide avec la solennité de la présentation du Seigneur au temple, a mobilisé de nombreuses religieuses et une foule impressionnante de fidèles, d’amis et de parents venus communier à la joie de la famille des Servantes de la lumière du Christ (Slc).

À l’appel de leurs noms par la Mère Nadine Marie Adjagba, les Sœurs Anne Marie Hounkposso, Edwige Gougbédji, Marie-Bernadette Dègan et Victoire Mètogbé ont dit leur « oui » définitif à Dieu, sous les ovations de l’assemblée. C’est la signification de l’anneau qu’elles ont reçu des mains de Mgr Mgr Agbanou et qu’elles porteront désormais en souvenir de « la fidélité sans reproche » promise au Christ, leur divin Epoux.

À l’entame de son homélie, l’évêque de Lokossa a invité les heureuses du jour à remonter le cours de leur histoire d’amour avec le Seigneur, avant d’insister sur quelques défis actuels de la vie consacrée : le manque de témoignage, la recherche du confort personnel, le manque d’engagement missionnaire et d’esprit de sacrifice, les entorses à la vie communautaire et à la fraternité. Le remède, a poursuivi le prélat, réside dans la persévérance dans la prière et le retour aux conseils évangéliques de pauvreté, d’obéissance et de chasteté qui sont les piliers et les fondamentaux d’une vie consacrée épanouie. Pour ce qui est de l’engagement pastoral, il a mis en garde contre le fait d’assimiler à tort ou à raison l’apostolat à la portion congrue d’un ministère reçu, à la petite responsabilité confiée par la Supérieure : sacristie, enseignement, soins médicaux. Prenant appui sur l’Évangile du jour, il a montré que l’apostolat est plus englobant et prend sa source dans la foi reçue au baptême nourrie de l’écoute quotidienne de Dieu dans sa Parole. À la fin de son homélie, Mgr Victor Agbanou a remercié les sœurs pour la part de service qu’elles prennent auprès des plus pauvres dans le diocèse de Lokossa.

Puis, c’est au tour des Sœurs Adélaïde Tognizin, Adélaïde Flavienne Hounkpè, Anastasie Kounou, Clémentine Tchégnonhou, Lucie Koï, Pascaline Rachelle Togbé, et Sophie Godovo de venir devant l’autel chanter leur action de grâce pour vingt-cinq ans de présence dans la vigne du Seigneur. Moment de joie et d’émotion ! Avant la bénédiction finale, les heureuses du jour se sont confiées à la maternelle protection de la Vierge Marie pour un apostolat toujours plus fructueux.

L’action de grâce de ce jour béni s’est poursuivie sous un soleil de plomb à travers les agapes fraternelles, au rythme des chants de l’artiste Zola et divers orchestres. Depuis 1992, la célébration de la solennité du 2 février revêt un cachet spécial dans le diocèse de Lokossa. En effet, c’est à cette date là que les premières Sœurs de l’Institut des Slc ont émis leurs premiers vœux en présence de Mgr Robert Sastre, de vénérée mémoire, fondateur dudit Institut. 

Sœur Natacha Chibi Dato, Slc

►  Porto-Novo : Être des porteurs de paix et de joie dans le monde

Le 6 février 2021, la paroisse Saint Paul de la Marina Pk10 a accueilli les âmes consacrées et l’Église-Famille de Dieu à Porto-Novo pour célébrer dans la prière et la communion, la 25e Journée de la vie consacrée.


Religieuses et religieux dans la procession d’entrée avec des bougies allumées

Pour la circonstance, la messe a été présidée par le père Aurélien Ahouangbè, aumônier de l’Union des âmes consacrées du diocèse de Porto-Novo, et concélébrée par les prêtres religieux, avec la participation de plusieurs religieux et religieuses.

Dans son homélie, le père Ahouangbè a invité les personnes consacrées à être des porteurs de paix et de joie dans le monde. Soigner notre vie fraternelle et notre vie consacrée, doit être pour nous une priorité, a-t-il précisé. Il a félicité les religieux et religieuses d’être sortis aussi nombreux et les a invités à prier pour les personnes consacrées malades et celles qui traversent des moments difficiles.

Après la prière post communion, le père Fernand Aniouvi, curé de la paroisse Saint Paul de la Marina Pk10, a lu à l’assemblée le message de Mgr Aristide Gonsallo, évêque de Porto-Novo, à l’endroit de tous. Ensuite, le célébrant principal a invité le père Vincent Fébi, capucin, à introduire au Christ les enfants présents, comme l’a fait le vieillard Siméon. Puis la sœur Augustine Lokossa a prié pour ces derniers comme la prophétesse Anne. 

Après les agapes fraternelles, les membres de l’Union ont tenu une rencontre avec les catéchumènes de la paroisse Pk10, une rencontre au cours de laquelle chaque congrégation a présenté son charisme, sa spiritualité et sa mission. C’est après les vêpres que chacun a repris la route du retour, dans la joie et avec la certitude que le Seigneur est dans la barque et que celle-ci ne va pas chavirer.

Il faut rappeler que le 2 février 2021, le Seigneur a visité l’Union des consacrés de Porto-Novo en rappelant à lui la Sœur Gloria Elena  Rios Silva de la congrégation des Sœurs Géraldines de Maella. Une bougie a été allumée devant la Vierge Marie pour la béatitude éternelle de cette dernière. La messe de ses obsèques a eu lieu le mercredi 10 février 2021, en l’Église Saints Pierre et Paul. Elle a été inhumée à leur Noviciat à Koutongbé.

Sœur Line GANFON

Related Posts