juin 23, 2021
Dossier

FETE DE LA VIE CONSACREE : Célébrations à Cotonou et à N’Dali

Les instituts de vie consacrée et les Sociétés de vie apostolique ont célébré dans l’archidiocèse de Cotonou et dans le diocèse de N’Dali, la 25e journée de la vie consacrée. C’était une occasion pour chaque âme consacrée de méditer sur sa mission dans l’Église.

►  S’imprégner de la vie orante de Saint Joseph

Religieuses et religieux attentifs à l’enseignement du Frère Roger Bessan

Le samedi 30 janvier 2021, la paroisse Saint Jean Marie Vianney de Wawata a abrité la célébration de la 25e journée de la vie consacrée. Première édition hors de Cotonou, la rencontre a été un moment de prières et de louanges à Dieu et a réuni plusieurs instituts et congrégations en mission dans l’archidiocèse de Cotonou.

Après l’accueil des Frères et Sœurs venus partager leurs expériences et s’unir dans un même creuset de croissance réciproque, la prière des laudes a été présidée par le Frère capucin Luigi Coppari. Cela est suivi d’un enseignement présenté par le Frère Roger Bessan, vicaire épiscopal chargé de la vie consacrée. Il a souligné le fait que « le charisme d’un institut, c’est ce qui fait vraiment sa particularité dans le for intérieur comme extérieur, dans la manière de vivre. Cette particularité n’est pas propre à l’être humain mais est un don de l’Esprit Saint que l’être humain accueille et cherche à vivre avec d’autres personnes pour le bien de l’Église ».

Les participants à la 25e journée de la vie consacrée en photo à la fin de la célébration

Ainsi, sur la mélodie des chants des chorales Hanyé, Adjogan et Sèxwegnon, la célébration eucharistique qui a rassemblé de nombreux fidèles autour des personnes consacrées a été présidée par le père Sosthène Ayégbé, ordonné prêtre le 5 décembre 2020 au sanctuaire marial d’Allada. Dans son homélie, le Frère Augustin Togbé, franciscain de l’Immaculée Conception, a précisé que pour devenir des « communautés chrétiennes plus responsables, structurées et harmonieuses », il faut la charité, l’humilité et le dialogue avec un accent particulier sur l’identité. Il a par ailleurs lancé un appel à tous à s’imprégner de la vie orante de Saint Joseph, modèle donné à l’Église entière par le Pape François. Après les remerciements du Frère Roger Bessan pour la réussite de la journée, la célébration a été conclue par une prise de photos d’une part et par une agape fraternelle, d’autre part. 

Frère Michel GONÇALVES, Capucin

►  Renouvellement du bureau de l’Union des consacrées à N’Dali

Les samedi 30 et dimanche 31 janvier 2021, l’Union des consacrés du diocèse de N’Dali a célébré, par anticipation, la fête de la vie consacrée. Tous les religieux et religieuses se sont retrouvés sur la paroisse Cœur Immaculé de Marie de Nikki pour deux jours d’intenses moments de prières, de partages, d’échanges, d’animations et le renouvellement du bureau diocésain.

Les âmes consacrées en recueillement à la fin de la messe

Au premier jour de la rencontre de l’Union des consacrés (Uc) de N’Dali, c’est le père Emmanuel Afala, Sma, curé de la paroisse Cœur Immaculé de Marie, qui a ouvert les activités par son allocution de bienvenue, en souhaitant que le Seigneur bénisse l’apostolat que chacun mène sur la terre de mission de N’Dali. À sa suite, chaque Institut et chaque Société de vie apostolique ont présenté à tour de rôle leur charisme, leur spiritualité et leur champ d’action et d’apostolats. Cette présentation a permis de découvrir que le diocèse compte 16 instituts de vie consacrée et une société de vie apostolique. Au cours de l’eucharistie, le père Jean Joseph Marie Hounsa Ayélo, président de l’Union des consacrés du diocèse de N’Dali, a mis l’accent sur « le caractère propre de l’appel reçu par chacun et chacune ». Cet appel « connaît à un moment donné l’incontournable étape de turbulence, et c’est alors que le maître qui nous appelle à sa suite vient nous assurer de sa compagnie pour apaiser nos doutes et nos craintes », a-t-il déclaré.

Ce rassemblement étant aussi celui du renouvellement de l’ancien bureau, le père Jean Joseph Marie Hounsa Ayélo a été reconduit au poste de président de l’Union. Pour l’aider dans ce service, la Sœur Brigitte Assaba (Fcm) a été élue comme vice-présidente, le père Jacques Frédéric Zanmènou (Ofm) a été choisi comme secrétaire, la Sœur Épiphanie Yadi (Sffpp) comme trésorière, et le père Emmanuel Afala (Sma) élu conseiller.

La deuxième journée de cette rencontre des consacrés du diocèse de N’Dali a été principalement marquée par la messe pontificale présidée par Mgr Martin Adjou, évêque de N’Dali. Au début de la messe, après la présentation du nouveau bureau par la Sœur Julie, Mgr Adjou, dans son introduction, a évoqué le signe prophétique lié à la présence des consacrés dans l’Église. Après avoir remercié chacun et chacune pour son dévouement, le prélat a lancé un appel aux jeunes présents à l’eucharistie, afin que le passage des religieux et religieuses les mobilise à s’engager à la suite de Jésus. Le prélat a mis l’accent sur l’importance de la Parole de Dieu. Accueillie par l’homme, elle doit manifester notre dignité d’enfants de Dieu et révéler sa gloire. « C’est en s’accordant avec la Parole divine que l’apôtre Paul a, dans sa lettre aux peuples de Corinthe, instruit sur la dignité du mariage et celle de la consécration religieuse. Laquelle dignité se laisse appréhender dans l’attachement au Seigneur. Dès lors, le Christ doit être notre option fondamentale », a déclaré Mgr Adjou. Après la célébration eucharistique, la rencontre s’est achevée par l’agape fraternelle et le choix des nouvelles communautés binômes. Rappelons pour terminer que la Sœur Julie est la représentante de la Conférence nationale de l’Union des religieuses et religieux.

Père Jacques ZANMÈNOU, Secrétaire de l’UCà N’Dali

Related Posts