juin 23, 2021
Dossier

ORDINATION PRESBYTERALE A COTONOU : Vingt-quatre nouveaux prêtres pour la mission

Vingt-quatre prêtres ont revêtu leurs premières chasubles le samedi 5 décembre 2020 au Sanctuaire Notre-Dame de l’Immaculée Conception d’Allada, après l’imposition des mains de Mgr Roger Houngbédji, Archevêque de Cotonou.


Les nouveaux prêtres bénissant pour la première fois la peuple de Dieu dans l’imposant Sanctuaire Notre-Dame de l’Immaculée Conception d’Allada, le 5 décembre dernier

 « Nous les choisissons pour l’ordre des prêtres ». Par cette formule solennelle, Mgr Roger Houngbédji, Archevêque de Cotonou, a accueilli dans la matinée du samedi 5 décembre au Sanctuaire Marial d’Allada, 24 diacres dans le presbyterium de son diocèse. En dehors du religieux amigonien, Mousso Sosthène Ayégbé, les vingt-trois autres étaient présents pour le compte de l’archidiocèse de Cotonou.

À l’autel, autour de Mgr Houngbédji, concélébraient Mgr Antoine Ganyé, Archevêque émérite de Cotonou, les Vicaires généraux Théophile Akoha et Roger Sèvoh, et plus de trois cents prêtres occupant les bancs des fidèles. Tous étaient vêtus de chasubles blanches, beiges ou dorées. Quant aux ordinands, en aubes blanches et en compagnie de leurs parents, ils ont pris siège devant leurs aînés dans le ministère sacerdotal. Ils ont noms : Mousso Sosthène Ayégbé, Martial Trinnou, Désiré Sohou, Pesquidoux Sètondji Dèfodji, Charlemagne Sènou, Pierre Minassin, Jonas Lénikoua, Michel Hounkonnou, Théodore Houessou, Jean-Patrice Houénon, Érick Gbénou, François Fassinou, Paul-Hervé Doutètien, Chirac Dodo, Daniel Dégbey, Gildas Bossouvi, Romaric Amouzouvi, Prosper Aïmadé, Candide Ahouansou, Jean Ahissou, Innocent Ahidjè, Luc Adjaha Bocovo, Élie Adjagodo et Appolinaire Abagnon. Les nombreux religieux et religieuses, de même que les parents et amis des heureux élus, en tenues de fête, ont également effectué le déplacement afin de leur apporter leur soutien. Pour l’occasion, l’animation de la messe a été assurée par un chœur de prêtres diocésains, avec le concours du peuple de Dieu.

Chasuble blanche scintillante 

Après avoir reçu l’imposition des mains de Mgr Houngbédji suivie des autres rites sacramentels et complémentaires, les nouveaux prêtres ont revêtu chacun, pour la première fois, une chasuble blanche scintillante avec une parmature estampillée de face avec l’image d’un calice et de deux mains tenant une hostie, et de dos, d’une effigie de la Vierge Marie. Mais avant, dans son homélie, après avoir remercié son prédécesseur, Mgr Antoine Ganyé, pour la préparation spirituelle des ordinands en vue de leur configuration au Christ Grand-Prêtre à travers la retraite qu’il leur a prêchée, l’Archevêque a rappelé à  ces derniers qu’ils doivent être des pères spirituels pour le peuple de Dieu, et des repères dans la foi. Pour les aider à atteindre cet objectif, il a dressé le profil du prêtre qu’il voudrait qu’ils soient. Car, a-t-il expliqué, le prêtre est d’abord un envoyé du Christ et non un soutien matériel, encore moins une marionnette, un gourou ou un thaumaturge. Il représente sacramentellement la présence du Christ, d’après le Saint Pape Jean-Paul II. En conséquence, il s’avère pour l’Archevêque indispensable qu’ils aient un regard qui sache discerner la réalité pastorale avec un cœur bon, compatissant, ouvert à la Parole du Seigneur et attentif à la misère du peuple. « Veillez sur le troupeau de bon cœur, comme Dieu le veut, en imitant le Christ Bon Pasteur qui donne sa vie pour ses brebis », leur a-t-il conseillé. Le sacerdoce étant un point de départ pour la sainteté, Mgr Houngbédji a, avant de finir, rappelé à ses nouveaux collaborateurs le respect des conseils évangéliques et leur a recommandé la confession fréquente associée à la culture de l’intimité avec le Seigneur.

Les 24 nouveaux prêtres, à l’image des 24 Anciens du livre de l’Apocalypse, ont gravi les marches de l’autel pour offrir le Saint-Sacrifice de l’Agneau immolé aux côtés de l’Archevêque.  

Michaël GOMÉ

►  Trois nouveaux prêtres pour l’Ordre des Capucins

La paroisse Saint Paul de la Marina de Pk 10, route de Porto-Novo, a accueilli le samedi 21 novembre 2020, la messe d’ordination sacerdotale de deux nouveaux Frères Mineurs Capucins. Présidée par Mgr Aristide Gonsallo, évêque de Porto-Novo, et concélébrée par une vingtaine de prêtres, ladite messe a connu la présence de plusieurs religieux, religieuses, fidèles, parents, amis et proches.

L’Ordre des Frères Mineurs Capucins du Bénin a été honoré le samedi 21 novembre 2020 par l’ordination presbytérale de deux Séminaristes : les Frères Paul Kougblénou et Jacques Frédéric Zanmènou. Dans son homélie, Mgr Aristide Gonsallo a reconnu dans cette ordination un signe de la présence du Seigneur pour son Eglise et a adressé ses vives félicitations aux ordinands. Après avoir expliqué les vertus évangéliques que sont la pauvreté, l’obéissance et la chasteté, Mgr Gonsallo a délivré une catéchèse sur le prêtre et sa mission. Il a saisi l’occasion pour exhorter les ordinands à devenir des prêtres à l’image du Christ, prêtres, serviteurs et pasteurs pour le salut du monde. Au cours du rite d’ordination, les futurs prêtres ont reçu de Mgr Gonsallo l’imposition des mains qui les configure désormais, suite à la prière consécratoire, prêtres de Jésus-Christ. À la fin de l’eucharistie, le Frère Paul Kougblénou, a rendu grâce au Seigneur au nom de ses confrères. Il a aussi remercié Mgr Gonsallo, ceux qui ont contribué à leur formation ainsi que les prêtres concélébrants, sans oublier les fidèles présent à cette cérémonie.

Le dimanche 29 novembre 2020, les deux nouveaux prêtres ont célébré leur messe de prémices présidée par le Frère Angelo Okou, ordonné prêtre le 5 septembre 2020, à la paroisse San Augustino de Recanati en Italie. C’était sur la paroisse Saint Matthieu de Kpondéhou avec la participation joyeuse de toute la communauté paroissiale sous la coordination du père Guillaume Oussou-Kicho, curé de la paroisse. À l’entame de la messe, les trois nouveaux prêtres ont porté devant toute la communauté les chasubles dorées, frappées de l’effigie de Saint Matthieu, offertes par la paroisse. Dans son homélie, le Frère Bernardin Boko, custode des Frères Mineurs Capucins du Bénin, s’est essentiellement basé sur le rôle du prêtre. Il a ensuite invité les fidèles à toujours prié pour tous les prêtres. À la fin de la messe, la communauté a partagé un repas convivial avec les nouveaux prêtres.

Norbert KOUDANOU, STAGIAIRE

Related Posts