août 11, 2020
Le Chiffre de la semaine

50 millions

Fin juin dernier, la Banque mondiale accorde au Bénin, un financement additionnel de 50 millions de dollars US soit environ 29 milliards de Fcfa. Cet appui financier vise à soutenir la relance économique du pays frappé par les conséquences fâcheuses de la pandémie du Coronavirus. En effet, selon le communiqué de l’institution financière mondiale, l’enveloppe permettra entre autres d’améliorer la viabilité financière de l’énergie. Elle sera orientée vers l’accroissement de la performance et de la compétitivité du secteur de l’énergie électrique. Ceci, pour permettre la promotion des sources d’énergie renouvelable et soutenir le développement de l’infrastructure numérique et l’accès abordable au haut débit.

En moins de trois mois, il y a eu beaucoup d’annonces d’appui financier pour le secteur de l’électricité. Courant mars 2020, la Banque arabe pour le développement économique de l’Afrique (Badea) et le Fonds saoudien de développement (Fsd) accordent 62 milliards Fcfa au Bénin pour financer l’accès durable à l’électricité. En juin 2020, c’est la Société islamique du commerce qui accorde un financement répétitif de 16,4 milliards de Fcfa au pays pour le fonctionnement de la Centrale électrique de Maria-Gléta2. Tous ces financements sont importants. Seulement, il faut commencer par faire le point de leurs impacts réels sur l’économie.

Au début de l’année dernière, les élus locaux de la Commune d’Abomey-Calavi ont annoncé à grands renforts de publicité un projet d’électrification de certaines localités sur financement de l’Union européenne à coups de milliards. Mais plus d’un an après, certains quartiers ont vu l’implantation de quelques poteaux électriques. Puis, plus rien. Que s’est il réellement passé pour que le raccordement soit toujours attendu ? Des clarifications sont attendues des décideurs du pays pour que les 29 milliards, 62 milliards et 16,4 milliards et certainement d’autres ne soient dans la gadoue.

Tant il est vrai que les bailleurs de fonds adorent les effets d’annonce, alors que les mécanismes de décaissement sont inefficaces pour les bénéficiaire..

Smith

Related Posts