Ecologie

Placer l’homme au centre de la bonne gestion des ressources et valeurs de la terre

 

Le 14 mai 2020 se tiendra à Rome, sur invitation du Pape François, une rencontre mondiale dont le thème est : Reconstruire le pacte éducatif mondial. Ce thème s’inscrit dans la droite ligne de son Encyclique Laudato Si’ dans laquelle il nous invite à protéger notre sœur la terre. C’est pour atteindre cet objectif que le Pape François désire réunir en cette date, les jeunes qui sont l’avenir de notre monde, et tous les acteurs du monde de l’éducation. Car pour le Pape il est « plus que jamais nécessaire d’unir nos efforts dans une vaste alliance éducative pour former des personnes mûres capables de surmonter les morcellements et les oppositions, et recoudre le tissu des relations en vue d’une humanité plus fraternelle ». La jeunesse est le socle sur lequel il veut construire ce qu’il appelle le village  de  l’éducation qui facilitera la transmission des valeurs capables d’aider les hommes quels que soient leur rang social, leur niveau intellectuel et leur responsabilité à franchir des étapes importantes dans la lutte pour la protection de l’environnement.

Pourquoi choisir de mettre l’éducation au centre de son action ? Le Pape François attire notre attention sur la place centrale de l’homme dans la bonne gestion des ressources et valeurs de la terre. Parce que pendant des siècles, l’homme a toujours considéré la terre comme un réservoir inépuisable mais aussi indestructible. Cependant, les phénomènes naturels et l’appauvrissement de certaines terres cultivables qui ont conduit à de faibles taux de récoltes ont attiré l’attention de l’homme sur un risque éventuel de la disparition de la terre, et par conséquent du genre humain. L’éducation se trouve alors être le point central de toutes les  solutions fiables pour  résoudre le problème. Elle est le point central parce que d’une part, elle conduit à la prise de conscience de l’état actuel de la terre. D’autre part, on sait que cette prise de conscience peut se transmettre de génération en génération parce qu’un système éducatif se présente à nous comme un canal de transmission des valeurs, comme le moyen de laisser aux générations futures des éléments importants pour mieux grandir.

Père Bidossessi Aurel DOHOU

Related Posts