février 28, 2020
Le Chiffre de la semaine

13%

 

Le rapport semestriel d’exécution de la surveillance multilatérale de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uémoa) de décembre 2019 est rendu public. Il indique qu’au Bénin, l’activité économique serait en croissance dans tous les secteurs.

Premièrement, le secteur agricole s’est accru de 4,3% et contribuerait pour 1,2 point à la croissance du Produit intérieur brut. Deuxièmement, l’activité du secteur secondaire aurait connu un taux de croissance de 9, 2% en 2019 avec une contribution au Pib de 1,4 point. Le secteur des Bâtiment et travaux publics (Btp) aurait connu une progression fulgurante de 18% grâce aux travaux d’asphaltage et autres travaux d’infrastructure en cours dans le pays. Quant au secteur tertiaire, la croissance passerait de 5,7% en 2018 à 7,7% en 2019. Le commerce aurait augmenté de 5,8% en 2019 avec l’amélioration du trafic au Port de Cotonou. Ce qui fait qu’on pourrait miser sur une hausse de 13% par rapport à 2018.

Visiblement, les activités économiques béninoises se porteraient bien. À priori, la fermeture des frontières avec le grand voisin nigérian aurait fort peu impacté l’économie. Car malgré la fermeture de ces frontières au cours des quatre derniers mois de l’année 2019, le trafic au port devrait connaître une hausse de 13%. Seulement, il va falloir bien clarifier les choses à ce niveau. Le Port étant le poumon de l’économie béninoise, il serait intéressant d’être plus explicite par rapport à cet exploit du port. Ce serait utile par exemple de mettre à la connaissance des populations ce que ce progrès de trafic a généré en termes de ressources supplémentaires. Sur ce terrain, les autorités sont attendues pour crédibiliser les progrès annoncés d’autant que le Béninois lambda veut bien comprendre les contours réels  de  ce qui est avancé.

Smith

Related Posts