août 19, 2019
Simplement François

Être jeune et être Saint

Le cœur de l’Église est aussi riche de jeunes saints qui ont offert leur vie pour le Christ, et pour beaucoup en allant jusqu’au martyre. Ils ont été de précieux reflets du Christ jeune qui brillent pour nous stimuler et pour nous sortir du sommeil. Le Synode a souligné que « beaucoup de jeunes saints ont fait resplendir les traits de l’âge juvénile dans toute leur beauté et ont été, à leur époque, de véritables prophètes du changement ; leurs exemples nous montrent de quoi sont capables les jeunes quand ils s’ouvrent à la rencontre avec le Christ ». « À travers la sainteté des jeunes, l’Église peut relancer son ardeur spirituelle et sa vigueur apostolique. Le baume de la sainteté engendrée par la bonté de la vie de tant de jeunes peut soigner les blessures de l’Église et du monde, en nous ramenant à la plénitude de l’amour à laquelle nous sommes appelés depuis toujours : les jeunes saints nous poussent à revenir à notre premier amour (cf. Ap 2, 4) ». Il y a des saints qui n’ont pas connu l’âge adulte et qui nous ont laissé le témoignage d’une autre manière de vivre la jeunesse. Souvenons-nous au moins de certains d’entre eux, de différentes époques de l’histoire, qui ont vécu la sainteté chacun à sa manière : Au IIIe siècle, Saint Sébastien était un jeune capitaine de la garde prétorienne. Saint François d’Assise était très jeune et rempli de rêves. Sainte Jeanne d’Arc est née en 1412. C’était une jeune paysanne qui, malgré son jeune âge, a lutté pour défendre la France contre les envahisseurs. Le bienheureux André Phû Yên était un jeune Vietnamien du XVIIe siècle. Saint Dominique Savio très jeune offrait à Marie toutes ses souffrrances. Il est mort en 1857 à 14 ans, en disant : “Quelle merveille je vois !”. Le bienheureux Marcel Callo était un jeune Français mort en 1945. Le bienheureux Pier Giorgio Frassati, mort en 1925, était « un jeune d’une joie contagieuse, une joie qui dépassait les nombreuses difficultés de sa vie ». Qu’eux tous, ainsi que beaucoup d’autres jeunes qui souvent ont vécu à fond l’Évangile dans le silence et dans l’anonymat, intercèdent pour l’Église afin qu’elle soit remplie de jeunes joyeux, courageux et engagés, qui offrent au monde de nouveaux témoignages de sainteté.

Related Posts