juillet 21, 2019
Questions/Réponses

Mon Père, en quoi la célébration des Rameaux peut-elle changer positivement ma vie ?

Question

Mon Père, en quoi la célébration des Rameaux peut-elle changer positivement ma vie ?

Esther KPATOUKPA (Assistante comptable)

Réponse

Ce dimanche des Rameaux et de la Passion nous introduit dans une semaine cruciale dans laquelle nous vivrons les événements majeurs et significatifs de notre salut. Dans ce sens, on peut déjà chercher à comprendre les changements positifs que la célébration des rameaux apporte dans notre vie.

Les chrétiens hélas se déplacent massivement ce jour uniquement pour la bénédiction des rameaux de façon à pouvoir l’utiliser comme des sacramentaux contre les esprits mauvais ou pour les suspendre dans leur salon. C’est ni plus ni moins une mentalité superstitieuse réductrice de l’événement. Et on passe ainsi à côté de l’essentiel de cette solennité.

Il convient de se rappeler que le nom complet de ce dimanche est le Dimanche des Rameaux et de la Passion. Ce nom seul évoque à la fois l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem et sa passion dans cette même ville. On y voit ici la joie débordante de la foule qui acclame « celui qui vient au nom du Seigneur » et, là, l’opposition de cette même foule qui hurle « crucifie-le, crucifie-le ».

à travers ces textes, nous pouvons recueillir quelques leçons pour notre vie. La première est que la vie humaine est faite des moments de succès et d’échec, de joie et de peine, de gloire et de croix. Il n’existe pas de vie sans alternance périodique des moments de triomphe et de déchéance. Même pas pour le juste. L’exemple du Christ, le Juste par excellence, suffit à nous en convaincre.

La deuxième leçon qui pourrait avoir une incidence positive sur notre vie est d’une part le comportement des hommes vis-à-vis du Christ, et d’autre part le comportement du Christ vis-à-vis d’eux. Les deux passages évangéliques nous apprennent l’inconstance de la foule (qui loue et qui blâme en même temps) ; d’où son irresponsabilité. Dès lors, on ne pourrait valablement prendre appui sur les déclarations de masse pour tirer des conclusions sur sa vie.

De la même manière, on ne peut rester indifférent devant la banalité avec laquelle certaines autorités prennent des décisions qui ont une incidence irréversible sur la vie de l’homme (Caïphe et Pilate). Sans se voiler la face, les plus proches, excepté quelques-uns, n’ont pas brillé dans la fidélité (Juda, Pierre et les autres fugitifs). C’est dire que, en définitive, le seul sur qui on peut compter sans risque d’être déçu est Dieu.

De ces observations, le plus important ici précisément est notre capacité à gérer tous ces éléments avec hauteur d’esprit. Le Christ lui, ne se prend pas la tête. Il vit le tour des événements avec égalité d’âme, gardant sa bonté et sa douceur envers tous. Dans toute vie, la fidélité à notre mission est la boussole qui nous permet de ne pas nous laisser distraire par les fluctuations des événements. Il faut, à cet effet, des repères et une claire vision des objectifs recherchés. Cette dernière permet en effet de ne pas perdre la tête quand les circonstances de la vie semblent ne plus aller dans le sens que nous aurions souhaité. C’est en définitive Dieu qui conduit notre vie et il connaît mieux que quiconque comment  et par où l’orienter pour sa pleine expression. La 1re et la 2e lectures nous le décrivent au mieux.

Ma fille, la fête des rameaux nous apprend d’abord à vivre chaque moment de la vie avec simplicité et à ne placer sa confiance totale qu’en Dieu qui n’abandonne jamais ceux qui s’en remettent à Lui.

Père Jean OUSSOU-KICHO (Curé de la paroisse Notre-Dame de Charité de Godomey-Fignonhou)

Related Posts