avril 26, 2019
Simplement François

Avec le diable on ne dialogue pas

L’Évangile de ce premier dimanche de Carême raconte l’expérience des tentations de Jésus dans le désert. Les trois tentations montrent trois chemins que le monde propose toujours en promettant de grands succès, trois chemins pour nous tromper. Le premier, le chemin de l’avidité de posséder. La logique insidieuse du diable est toujours celle-ci. Il part du besoin naturel et légitime de se nourrir, de vivre, de se réaliser, d’être heureux, pour nous pousser à croire que tout cela est possible sans Dieu, et même contre Lui. Mais Jésus s’y oppose. En rappelant le long chemin du peuple élu à travers le désert, Jésus affirme vouloir s’abandonner avec une pleine confiance à la providence du Père, qui prend toujours soin de ses enfants. La deuxième tentation : le chemin de la gloire humaine. Le diable dit : « Si tu te prosternes devant moi, tu auras tout cela ». On peut perdre toute dignité personnelle, on peut se laisser corrompre par les idoles de l’argent, du succès et du pouvoir, afin de parvenir à sa propre affirmation. Et l’on goûte l’ivresse d’une joie vide qui s’évanouit bien vite. Et cela nous conduit également à faire les paons, la vanité, mais cela s’évanouit. Et enfin, la troisième tentation : instrumentaliser Dieu à son propre avantage. Jésus s’oppose à nouveau au diable. Il repousse ainsi une tentation peut-être plus subtile: celle de vouloir «mettre Dieu de notre côté », en lui demandant des grâces qui, en réalité, servent et serviront à satisfaire notre orgueil. Ce sont les chemins qui nous sont présentés, avec l’illusion de pouvoir ainsi obtenir le succès et le bonheur. Jésus, en affrontant lui-même ces épreuves, vainc à trois reprises la tentation pour adhérer pleinement au projet du Père. Et il nous indique les remèdes : la vie intérieure, la foi en Dieu, la certitude que Dieu nous aime, qu’il est Père, et qu’avec cette certitude nous vaincrons toute tentation. Jésus, en répondant au tentateur, n’entre pas en dialogue, mais répond aux trois défis uniquement à travers la Parole de Dieu. Cela nous enseigne qu’avec le diable on ne dialogue pas, on ne doit pas dialoguer, on doit seulement lui répondre avec la Parole de Dieu.

(Angélus, Rome, 10 mars 2019)

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 − treize =