janvier 22, 2022
Le Chiffre de la semaine

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

944 logements

Les députés béninois ont ratifié le 14 janvier 2019 un accord de prêt de 20 milliards de Fcfa octroyés par la Banque Ouest Africaine de Développement (Boad). Ledit accord va servir à la réalisation du projet de viabilisation du site et de construction de 944 logements sociaux et économiques à Ouèdo, dans la commune d’Abomey-Calavi. Ils sont les premiers d’une série de 20.000 logements sociaux à construire dans quatorze villes selon le Programme d’action du gouvernement (Pag). Ce qui soulagerait, selon les projections du Gouvernement, 73.000 personnes. Le projet porte la trame de la volonté de mettre à la disposition des populations béninoises un cadre de vie plus assaini et économique. Ce qui est une bonne chose, disons même une très bonne chose. Seulement, il reste à savoir si ces logements sont vraiment sociaux. De ce point de vue, il y a bien des raisons d’être un peu réservé. Un petit calcul fait, en moyenne la viabilisation et la construction d’une villa à Ouèdo reviennent à plus de 21 millions de Fcfa. Or à Ouèdo, il existe déjà un site sur lequel l’ancien Gouvernement a érigé quelques logements dits sociaux. Certains sont achevés et quelquesuns sont même habités. Par contre d’autres sont abandonnés aux hautes herbes et aux rats. La question que l’on se pose, les 944 logements sociaux concernent-ils toujours ce site de Ouèdo ? Dans un cas comme dans l’autre, le coût de viabilisation et de construction paraît excessif. Et si l’on considère que le prix de cession de la villa doit couvrir ce coût, le fonctionnaire moyen est exclu par rapport au fameux projet de logements sociaux de Ouèdo. Alors plus d’explications sont attendues pour fixer les uns et les autres.

Smith

Related Posts