octobre 20, 2019
Quo Vadis?

QUO VADIS ?

Comment gérer une rupture et espérer reprendre sa vie après sept ans de fiançailles ?

Le temps des fiançailles a pour but de permettre une proximité plus forte entre deux personnes qui s’aiment, afin de leur permettre de bien s’étudier, car après leur mariage, le retour ne sera plus possible. Ce temps est donc pour décider pour ou contre. Sept ans de fiançailles, c’est beaucoup. Mais à chacun son rythme. Il se fait que pour vous, la « rupture » comme vous dites, a été la décision finale. Plus on passe du temps ensemble, espérant un bonheur, un couronnement, plus il est difficile de supporter et de vivre la séparation et de passer à autre chose. C’est comme un rêve qui brutalement se brise en mille morceaux. Il sera difficile de colmater les brèches. La première chose à faire pour un chrétien, pour toute personne d’ailleurs, dans cette situation, est de rester positif et de se dire que rien n’arrive ainsi si le bonheur n’est pas plutôt devant soi. Difficile de se le dire et de s’en convaincre ; pourtant c’est la vérité. Puis, il faut se donner un temps sérieux de pause, afin de faire un bilan de la relation passée. Au plan spirituel, une retraite serait très bienvenue. Dans cette démarche, il faut essayer de ne pas se recroqueviller sur soi, ne pas s’isoler du monde, des gens, ne pas entretenir l’amertume et le dégoût. Se laisser aller à cela peut vous plonger davantage dans l’auto-culpabilité ou le rejet du vis-à-vis désormais ; or, chaque homme ou femme est différent. Les blessures peuvent se cicatriser, mais jamais on n’oublie ce qu’on a vécu. On ne doit même pas avoir la mémoire courte, on risque de reprendre les mêmes erreurs dans le futur. Cela doit devenir pour soi un tremplin. C’est pourquoi, ce temps passé, il faudra reprendre sa vie résolument en main et se dire que Dieu ne manquera pas de remettre sur son chemin l’homme ou la femme qu’il faut. L’espoir doit toujours être le partenaire le plus fidèle.

Père Charles ALLABI

Related Posts