novembre 22, 2018
Editorial

La paix, une priorité

La paix, une priorité

Où en sont la paix et la sécurité dans le monde, cent ans après l’armistice marquant la fin de la première guerre mondiale (11 novembre 1918) ? Malheureusement le monde est encore aujourd’hui le théâtre de nombreux conflits notamment au Moyen-Orient, en Afrique et en Amérique latine. Ces zones de tensions sont source d’une grande instabilité, avec un nombre croissant de victimes du fait de conflits armés, de guerres et du terrorisme. Le Pape François ne pouvait pas si mieux l’exprimer quand il déclarait qu’ « aujourd’hui encore, après le deuxième échec d’une autre guerre mondiale, on peut, peut-être, parler d’une troisième guerre menée “par morceaux”, faite de crimes, de massacres, de destructions ».

Face à cette spirale de violences, les « grandes puissances » membres permanents du Conseil de sécurité de l’Organisation des nations unies (Onu), ou des divers groupes (G7 et G20), ont donné la preuve de leur impuissance, car elles ont bien du mal à organiser la stabilité du monde. Les avancées tardent, les drames se multiplient et se prolongent. Faute d’un véritable plan de paix, les « maîtres » du monde tentent de répondre aux urgences çà et là avec des décisions parfois insuffisantes, et des promesses un peu vaines. Au fond, ils cherchent toujours à préserver leurs intérêts particuliers.

Or, la stabilité du monde demande des actions courageuses qui s’inscrivent dans la durée. Il s’agit non seulement d’établir, mais aussi de maintenir et de renforcer la paix. Pour ce faire, il faut commencer par condamner sans appel toute forme de fanatisme et de fondamentalisme partout dans le monde ; créer des viviers de dialogue dans nos sociétés, pour faire naître une prise de conscience de la nécessité de la paix pour le développement; s’engager résolument pour un traitement social des conflits par la promotion de la justice contre l’effroyable machine à fabriquer de la rancœur. C’est en effet le pari que l’on peut faire aujourd’hui pour le monde. Cela vaut aussi pour le Bénin.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + 9 =