août 19, 2019
Quo Vadis?

Mon petit ami n’aime pas souvent prier avec moi. Est-ce un bon signe pour le futur de notre amour ?

Le jeune chrétien ou la jeune chrétienne qui est en marche vers le mariage et qui rencontre sur son chemin l’amour d’un autre chrétien, doit rendre grâce à Dieu. Cette action de grâce vient du fait que tous deux sont dans le creux de la main divine, et Celui-ci les fera grandir en sagesse dans un discernement honnête, vrai, et nourri de la Parole de Dieu. Mais si l’un des deux, tout chrétien qu’il est, n’aime pas avoir avec son ami, des moments de prière ensemble, il faut chercher à savoir pourquoi ce refus. Peut-être qu’il n’a pas eu depuis chez lui, au catéchisme et même dans son expérience chrétienne, de bons modèles et “enseignants”. Des échanges fraternels, soutenus par quelques documents, pourraient l’amener à comprendre et prendre le bon chemin. Mais s’il réagit mal aux demandes et remarques, il faut se poser de vraies questions sur l’avenir. Car si déjà dans l’amitié, les choses se présentent ainsi, qu’en sera-t-il, si demain, dans le mariage vous devez faire “église domestique” ?

Le catéchisme de l’Église catholique parle de la prière comme don de Dieu, alliance et comme communion (cf.Cec nn: 2558 à 2565). Dans la prière, nous nous unissons à Dieu notre Père, nous Lui parlons et, l’écoutant, nous recevons de Lui toutes les grâces nécessaires à notre état de vie. Si vous êtes des amis et que considérant ce que vous vivez ensemble et même les projets que vous nourrissez, la prière n’est pas au coeur de tout cela, il faut se poser des questions. Mais ne soyons pas trop exigeants ou rigoristes. Vous êtes amis, c’est bien le moment de tout mettre en place pour demain. Approchez-vous ensemble des structures idoines pour votre formation chrétienne continue et, espérons que les changements qualitatifs en spiritualité arriveront. Sinon, il faudra prendre les décisions qui s’imposent.

1. Dans le cadre de la préparation du synode sur la jeunesse, la foi et le discernement vocationnel, cette nouvelle rubrique intitulée Quo vadis ? (en français: Où vas-tu ?) entend aider les jeunes à répondre aux questions qu’ils se posent sur leur vocation aussi bien à la vie sacerdotale ou religieuse qu’au mariage.

Related Posts