La vertu du débat

Photo édito

La proposition de loi sur la réforme du code électoral sera examinée dès lundi prochain à l’Assemblée nationale. Elle suscite déjà un vif débat dans l’opinion publique notamment sur deux propositions: la caution « exorbitante» qui sera demandée aux candidats aux élections présidentielles et législatives et la perte de statut d’ancien président. Pour un certain nombre de nos concitoyens ces nouvelles dispositions devraient être mieux discutées pour ne pas donner l’impression d’exclure une frange de la société.

La progression des lois ne manque pas d’intérêt et traduit bien l’évolution de notre société, mais elle doit se faire dans le consensus, fruit d’un vrai débat démocratique sur les grands enjeux de l’avenir de notre pays. Au fond, ce qui importe dans toute réforme politique, c’est la qualité des discussions sur les propositions de loi. Dans ce domaine, cherche-t-on à partager des idées ou à écraser son adversaire?  Profite-t-on de sa position favorable pour se fermer à la vérité alors que le bien commun de la Nation dépasse l’enjeu des intérêts ou de rivalités partisanes ? De même, faut-il absolument se poser en victime pour se faire entendre des autres ? Face aux défis actuels de notre vie politique, nous souhaitons simplement ce qui devrait être un repère commun dans notre société : viser l’intérêt supérieur de la Nation.

Disons-le tout net, la démocratie n’est pas une somme de règles, elle est plutôt une éthique de la discussion qui concerne chacun de nous. C’est ainsi que l’on peut échapper à l’écueil d’un mode unique de pensée dans l’espace public.

L’occasion est donnée à nos députés d’être à la hauteur de l’enjeu. Ce qui suppose de cultiver le souci de la vérité et de l’objectivité au delà des polémiques politiciennes. La victoire de la bataille parlementaire qui commence est à ce prix. Il y va de l’avenir de notre jeune démocratie.

Photo édito

Serge N. BIDOUZO

A lire également :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *