Vivre sa mission comme Jésus

Lectio Divina

Lectio Divina

Chercher des signes : Nous sommes invités ce dimanche à méditer l’Évangile de St Jean et l’épisode de la multiplication des pains.Comme à son habitude, Jésus commence par s’inquiéter des personnes : leur donner à manger. Mais nous ne pouvons en rester à ce seul niveau. Notre méditation nous aide à pénétrer plus profondément dans ce que Jésus veut nous révéler à travers les signes qu’il fait voir.

Les foules qui le suivaient cherchaient avant tout, pour ne pas dire « exclusivement », des signes qui leur assureraient que ce prophète serait vraiment le « Messie », mais qu’il soit surtout un Messie selon leur goût ; c’est-à-dire qui leur donnerait de quoi manger, de quoi vivre, et d’être les plus forts et les plus puissants.

La patience de Jésus nous touche à chaque page de l’Évangile ! « Tu sais de quoinous sommes pétris ». Leur désir de Dieu, a besoin d’être purifié, approfondi, car ils cherchent avant tout un bonheur immédiat, palpable, alors que Jésus vient leur révéler un amour profond, durable, seul capable de combler tous leurs désirs. Le savent-ils ? Le veulent-ils vraiment ?

Jésus commence par mettre à l’épreuve la foi des apôtres, ses plus proches collaborateurs, ceux à qui il confiera sa Mission. « Où achèterons-nous des pains pour que mangent ces gens ? » On lui amène cinq pains d’orge et deux poissons, une quantité dérisoire pour une si grande foule ! Mais la vraie question se pose autour de leur foi. Jésus, peut-il, oui ou non se montrer « un prophète puissant en oeuvres et en paroles devant Dieu et devant tout le peuple » ? (cf. Lc 24,19)

Et la réponse ne se fait pas attendre. Il y avait tellement de pain, qu’il en restait assez pour remplir douze paniers. Décidément quand Dieu donne, c’est toujours à main pleines !

Malheureusement, la foule ne saisit pas bien le geste miraculeux de Jésus. Le peuple affamé s’arrête à ce miracle tout matériel et pense qu’en le prenant comme roi, ce sera enfin la réalisation plénière de leurs attentes.

Une fois de plus, nous voyons Jésus, fidèle à la mission que le Père lui a confié, s’enfuir pour échapper à leur emprise. Non, il ne sera pas un « roi » à la manière du monde. Lui qui est venu, qui est né dans une pauvre mangeoire, qui a grandi à Nazareth, « filsdu charpentier », qui a affronté les tentations du « pouvoir », de « l’avoir », de la gloire et de l’honneur en résistant aux invitations pernicieuses de Satan. Le Fils s’enfuit seuldans la montagne, sans doute pour mieux retrouver le Père de qui il dépend totalement,et de qui il reçoit tout.

Seigneur Jésus, apprends-nous à vivre notre mission comme toi, non pas en cherchant à être admiré, mais dans l’humilité et la foi, sachant que nous sommes des humbles ouvriers de la vigne du Seigneur, et en lui rendant, à Lui seul toute honneur et toute gloire.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *