Sortie de fraternité des personnes consacrées sur le Lac Nokoué

Lac

Lac

Les religieux/religieuses et membres des Sociétés de vie apostoliques de l’archidiocèse de Cotonou ont effectué une sortie sur le Lac Nokoué à Vekky. Cette sortie d’amitié et de fraternité le jour de la première célébration de la mémoire de Marie Mère de l’Église est un appel du Seigneur à aller vers les périphéries.

«Avec Marie dans la barque, nous irons jusqu’au bout ».C’est cette assurance que peuvent se donner les personnes consacrées de l’Archidiocèse de Cotonou suite à la belle sortie d’amitié et de fraternité,vécue ce lundi 21 mai 2018. Programmée et officialisée depuis le début de cette année pastorale pour ce lundi de Pentecôte, dans la ligne de ce qui peut désormais être considéré comme une tradition, cette sortie deviendra, grâce à la providence divine, l’occasion de célébrer avec l’Église universelle la première édition de la mémoire de Marie Mère de l’Église.

Rassemblés au bord du lac Nokoué,à l’embarcadère de So-Ava dès 8h15, près de 120 religieux, religieuses dès 8h15, près de 120 religieux, religieuses et membres de sociétés de vie apostoliques se sont rendus au sanctuaire marial de Vekky, transportés par des barques prévues pour la circonstance. L’embarquement a été déjà pour tous, un moment d’ambiance. Les taquineries et les accolades amicales donnaient déjà de la couleur conviviale.

Au démarrage de l’impressionnante procession fluviale, avec la barque mariale, transportant la statue de la Vierge Marie, somptueusement décorée, les participants assistent au miracle de la transformation de leur peur de l’eau en grande liesse. « E djè noukon ma nohoué dé, Malia, djè noukon ma nohoué dé » (elle passe devant, je la suivrai, Marie est là, je la suivrai) chantaient-ils, comme pour exprimer leur foi en la présence rassurante de la Vierge au cours de la traversée comme dans l’Église en marche.

Ce parcours fluvial a fait le tour des missions lacustres de Ganvié, So-Tchanhoué avant de se rendre au sanctuaire marial de Vekky peu après 11h. La procession sur l’eau va laisser place à celle sur la terre ferme qui s’est dirigée vers la chapelle du sanctuaire où va se célébrer dès 11h15 une Eucharistie, présidée par le père Roger Bessan présidée par le père Roger Bessande l’ordre des Capucins, président de l’Union des consacrés de l’Archidiocèse et Vicaire épiscopal chargé des Instituts de vie consacrée et des sociétés de vie apostolique.

Au début de la célébration, dans son mot d’accueil, le père Frédéric Viadénou, vicaire forain du lac Nokoué a exprimé sa joie d’accueillir les personnes consacrées de l’Archidiocèse sur ce lieu de pèlerinage dédié à la Vierge Marie, en ce jour, lundi de Pentecôte 2018, où très officiellement, l’Église universelle fait mémoire pour la première fois, de Marie, Mater Ecclesiae (Mèrede l’Église). En le remerciant à son tour pour son implication personnelle, avec la collaboration d’autres agents pastoraux et des fidèles laïcs du vicariat, dans l’organisation de cette sortie, le Père Roger Bessan a souligné que si cette sortie sur le Lac qui était dans les pensées depuis 2015, ne devenait réalité que ce jour où nous étions appelés à célébrer Marie Mère de l’Église, cela ne pouvait être qu’un signe et un appel du Seigneur. Il a par ailleurs invité chacun, dans l’ordre du Psap(Plan Stratégique d’Action Pastorale), à rendre son coeur disponible à un éventuel appel du Seigneur à être missionnaire en ces  milieux lacustres où le besoin n’est pas des moindre.

Dans la même veine, le Père Clément Marie Bonou, Franciscain de l’Immaculée, dans son homélie s’est émerveillé de cette coïncidence providentielle. Enpartant du Magnificat, il a rappelé que tous les privilèges de laVierge Marie sont liés à sa maternité divine et expriment l’oeuvre de Dieu dans sa vie. Dans le Magnificat, Elle chante : « Le Puissant fit pour moi des Merveilles… ». Aussi, Marie Mère de l’Église est présente non seulement au Cénacle mais aussi dans l’Église en marche et avec chacun de nous depuis que Jésus, du haut de la croix nous l’adonné pour mère. Nous ne saurons la supprimer de nos vies, ni de la vie de l’Église comme le voudraient certaines confessions religieuses. Marie Mère de l’Église exprime alors la présence agissante de Marie dans l’Église naissante, dans l’Église en marche. Marie collabore chaque jour à l’oeuvre du Christ dans la vie de l’Église et dans le coeur des croyants. Chaque consacré « accouche » égalementle Christ dans les âmes et collabore avec Marie dans cette mission.

À la fin de la messe et avant l’agape fraternelle, la soeur Lydie l’agape fraternelle, la soeur Lydie Djivoèdo, soeur Ocpsp, a donné une communication aux participants sur le thème de la vie consacrée dans l’Église. Elle a rappelé dans un premier temps les deux éléments socles de la vie consacrée à savoir la profession des conseils évangéliques et la vie communautaire. Ensuite elle s’est penchée surla réalité des charismes des différents Instituts et sociétés de vie apostolique qui, loin de se réduire à des activités sont un appel constant à se modeler sur l’esprit du fondateur. Enfin, dans l’ordre de Mutuaerelationes, elle a rappelé que ces charismes qui doivent être protégés et encouragés par l’évêque diocésain, doivent être vécus parles membres avec un esprit ecclésial, dans la pleine communion avec les autres réalités de l’Église diocésaine. Un échange fructueux s’en est suivi.

Après un bon moment de jeux, chants, danses et divertissement dans un contexte de proximité avec les fidèles laïcs de Vekky, la prière des Vêpres chantées à 16h 15 ont mis fin à cette édition de la sortie d’amitié et de fraternité. Dieu soit béni et magnifié.

Canisius Metin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *