Promotion de l’évangélisation par les médias : Jean-Claude Gianadda de nouveau au Bénin

Jean Claude Ginada

Jean Claude Ginada

Le chanteur français Jean Claude Gianadda visitait les diocèses de Cotonou et de Porto-Novo les 20 et 21 janvier 2018. À son agenda, des concerts spirituels et surtout la sensibilisation et l’évangélisation par les médias.

Le musicien français, Jean Claude Gianadda, porte-drapeau de la promotion de l’évangélisation par les médias, a entamé sa deuxième tournée au Bénin par une messe célébrée à l’église Saint Michel-Gbéto et animée avec l’union des chorales du diocèse de Cotonou. Dans son homélie, le père Clément Bonou, Directeur de Radio Immaculée Conception (Ric), a salué l’œuvre de l’hôte. Pour lui, depuis que Jean Claude Gianadda a découvert le Bénin, il lui témoigne de son affection.

Et au chantre français de répondre : « Le Bénin est le coin de l’Afrique que j’apprécie particulièrement ». Dans la suite de sa méditation, le père Clément Bonou a invité les fidèles présents à la messe et au concert à demander la grâce de la liberté intérieure, à se détacher de tout ce qui alourdit, à découvrir la miséricorde de Dieu afin de prendre résolument le chemin de la sainteté. Ce chemin peut aussi passer par les chants et la promotion des médias catholiques. C’est du moins, la mission que s’est assignée Jean Claude Gianadda.

Il sonnait alors 20h, quand une silhouette discrète, un spectateur inattendu, grand de taille, fait son entrée dans l’église paroissiale saint Michel-Gbéto. Il s’agit bel et bien de Mgr Roger Houngbédji, Archevêque de Cotonou. Le prélat accompagné du vicaire général du diocèse, le père Théophile Akoha, est venu savourer les belles plages musicales de Jean C. Gianadda au milieu de son peuple. Pour ce dernier, chaque morceau a son tempo. En cela, ses chansons et ses couplets n’ont d’autres desseins que d’inviter le chrétien à être lumière. C’est alors qu’avec sa guitare, il a chanté la vérité, la justice, le partage et le pardon ; quatre grandes valeurs qui lui tiennent à cœur.

Après avoir égayé les fidèles de la paroisse saint Michel-Gbéto, Jean Claude Gianadda a mis le cap sur le centre pastoral saint Charles Lwanga de Ouando, diocèse de Porto-Novo, le lendemain, 21 janvier 2018. Sur les lieux, près de 200 jeunes issus des cellules paroissiales de communications sociales se sont réunis sous la houlette de leur vicaire épiscopal à la communication, le père Eric Okpéitcha. Celui-ci, très tôt dans la matinée, leur dispense les éléments de base pour écrire un article de presse, les qualités d’un reporter, le rôle et les rapports entre un délégué paroissial de communications sociales et son curé. A 11h30, les jeunes Porto-noviens se sont retrouvés autour de Mgr Aristide Gonsallo pour la messe dominicale animée par Jean Claude Gianadda et le chœur du Sacré-Cœur.

Au cours de cette célébration, l’évêque de PortoNovo a manifesté son vœu de remettre la communication au cœur de la pastorale du diocèse. Pour ce faire, les jeunes « sont assidus, prêts à travailler pour l’Église de Porto-Novo », certifie le père Eric Okpéitcha. Mgr Aristide Gonsallo ne manquera pas d’insister sur la conversion. Elle est pour lui une urgence de tous les jours. « Convertir pour être appelé, appeler pour être converti », a-t-il souligné.

« Quand vous entendez le Seigneur vous appeler au sacerdoce, à la vie consacrée ou au mariage, quelle est votre réaction ? » C’est sur cette interrogation que Mgr Aristide Gonsallo a convié chacun de ses jeunes à se laisser interpeller par la vocation. À l’issue de la messe, quatre médias chrétiens ont été présentés. Il s’agit notamment de l’hebdomadaire catholique « La Croix du Bénin », de Radio Immaculée Conception, de Kto télévision et de l’émission Le jour du Seigneur. Selon les dires de Marc Marx, président de l’association Espoir, il urge que ces medias soient soutenus. Il a instruit les jeunes présents à cette formation sur la mission du bénévole.

Il est revenu à Jean Claude Gianadda de lancer le réseau des correspondants bénévoles à promouvoir les médias chrétiens au Bénin. Aussitôt après ce lancement, il s’est rendu sur la paroisse Sacré-Cœur de Porto-Novo pour y tenir sa deuxième et dernière veillée devant un public conquis à la louange de Dieu.

  Portrait Florent Houessinon Florent Houessinon

A voir également :

– Jean-Claude Gianadda : Le troubadour du Bon Dieu – YouTube (KTOTV)

Jean-Claude Gianadda (Wikipédia)

Toutes les actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *