octobre 21, 2021
Ecologie

Se prémunir contre la nuisance sonore

Il y a une différence entre la pollution sonore et la nuisance sonore. la pollution sonore est le résultat des concentrations de bruits qui peuvent être tolérés ou non et qui durent dans le temps. Alors que la nuisance sonore, c’est le ou les bruits forts ou moins forts qui sont répétitifs ou non, et qui nuisent à notre système auditif. Les bruits que nous faisons le jour (entre 7h et 22h) sont appelés bruits diurnes, et ceux qui sont faits entre 22h à 7h du matin, sont appelés bruits nocturnes.

Les bruits considérés comme nuisance sonore sont :

– Les bruits domestiques : nous avons les cris des hommes comme les cris des animaux, les chants, les déplacements, etc. ;

– Les bruits causés par l’activité professionnelle d’un voisin : le bruit d’une scierie située à côté de la maison, ou toute entreprise avec des machines qui peuvent faire des bruits à forts décibels ;

– Les bruits des chantiers : les machines qui sont sur les chantiers de maisons en construction peuvent produire des bruits passagers, mais suffisants pour perturber plus d’un.    

Et tout comme la pollution sonore, la nuisance sonore a des effets irréversibles sur la santé humaine. Elle peut engendrer par exemple :

– La baisse ou la perte de l’audition encore appelée surdité partielle ;

– L’hypersensibilité de l’oreille (l’oreille peut générer elle-même des sons au lieu d’en capter ;

– Le sommeil dégradé et agité qui peut être la cause d’une fatigue répétitive affectant le moral et la psychologie des personnes. La fatigue provoquée par le sommeil dégradé peut conduire aussi à une dépression.

On peut se prémunir contre la nuisance sonore domestique en mettant des isolants phoniques ou acoustiques sur les murs. En cas de fatigue répétée, il est conseillé de prendre contact avec le médecin traitant en lui expliquant avec précision ce que vous ressentez et ce qui vous empêche de travailler ou de vous reposer.

Père Bidossessi Aurel DOHOU

Related Posts