janvier 22, 2022
Ecologie

La pollution lumineuse

Dans la rubrique des pollutions, nous parlons très peu de la pollution lumineuse. La raison qui motive ce désintéressement est le fait que la modernisation des villes exige une forte installation de sources d’éclairage. Ces sources d’éclairage facilitent le maintien de la sécurité et la libre circulation des personnes, mais elles ne sont pas sans conséquence sur la santé humaine et animale.

Quand parle-t-on de pollution lumineuse et quelles sont ses conséquences sur l’homme et les animaux ? Depuis la création du monde, le soleil est la source de lumière qui éclaire la terre le jour, et la lune la nuit. Le soleil dégage une énergie à forte puissance qui permet de bien voir le jour, mais l’éclairage de la lune la nuit ne permet pas de voir de loin et quelques fois, la visibilité se réduit à moins d’un mètre. Avec l’apparition du feu, il y a plusieurs milliards d’années, l’homme se donne le droit d’apporter un plus à l’éclairage lunaire. Et plus tard, avec l’invention de l’électricité, nous travaillons chaque jour un peu plus pour avoir de la lumière électrique dans nos villes, nos maisons et nos lieux de travail. Mais cette forte présence de lumière électrique, fournie par des lampadaires mal conçus, ainsi qu’un éclairage trop fort ou une absence de règlement d’installation dans les rues, dans nos maisons et dans nos entreprises, sont la cause de la pollution lumineuse.

La pollution lumineuse est le fait d’une présence nocturne anormale ou gênante de lumière. Cette présence peut entraîner chez l’homme un changement dans le métabolisme des cellules qui agit ensuite sur le cycle de la digestion, avec comme maladies corollaires l’obésité, le diabète et/ou les maladies cardiovasculaires. Quant à l’environnement, on peut noter un déséquilibre de l’écosystème qui nuit au cycle de vie des animaux et des plantes. Chez les animaux, il n’est pas rare d’entendre un coq chanter à 1 ou 2h du matin parce que l’intensité de la lumière électrique est très forte, et il croit qu’il fait déjà jour. Aussi, avec une forte intensité de lumière la nuit, il est difficile de voir dans le ciel les étoiles. Ce qui peut faire dire à un enfant que les étoiles ne sont pas dans le ciel, mais sur les feuilles des livres.

Père Bidossessi Aurel DOHOU

Related Posts