janvier 22, 2022
Ecologie

Les abeilles et la biodiversité

Le monde des abeilles fascine les chercheurs depuis des lustres, puisqu’elles vivent en société bien organisée et structurée. La reine est le principe d’unité et n’a comme tâche que la ponte des œufs. Autour d’elle, on retrouve la classe des ouvrières. Au cours de leur courte vie qui peut être d’un à trois mois les ouvrières peuvent exercer jusqu’à sept fonctions différentes, à savoir : la fonction de nettoyeuses et de gardes de la ruche, la fonction de nourrices pour les larves, la fonction d’architectes pour la construction des rayons de la ruche, la fonction de ventileuses pour la régulation de la température dans la ruche, la fonction de gardiennes pour la défense de la ruche, la fonction de butineuses pour l’approvisionnement en nectar en pollen et en eau et la fonction de manutentionnaires.

Mais en dehors de l’intérêt que portent les chercheurs à leur société organisée et structurée les abeilles fascinent aussi à cause de leur rôle dans la pollinisation des plantes à fleurs. C’est grâce à la pollinisation que nous avons les fleurs et les graines qui serviront à perpétuer l’espèce végétale. Donc sans la pollinisation, il nous serait difficile d’avoir des plantes à graines dans notre environnement, et il existe plus de 230.000 espèces de plantes à fleurs dans le monde. Les abeilles ne sont pas les seules pollinisatrices des plantes à fleurs, le vent et les insectes jouent aussi un rôle dans le phénomène de pollinisation. Mais elles sont considérées comme les plus grandes pollinisatrices parce qu’une abeille peut butiner à elle seule 250 fleurs par heure. Elle est aussi une bonne transporteuse de pollen parce qu’elle transporte sur une seule patte plus de 450.000 graines de pollen. Ce qui fait que son activité dans la pollinisation des plantes est évaluée à plus de 71% par certains chercheurs.

Aujourd’hui, une question se pose aux écologistes et aux scientifiques de l’environnement : que deviendrait le monde sans les abeilles, vu que les plantes jouent un rôle important dans l’équilibre de la biodiversité ? Selon les spécialistes en matière de pollinisation, sans les abeilles, il n’y aura plus de biodiversité c’est-à-dire plus de fleurs, de parfums, etc. Il en résultera la disparition de plusieurs espèces animales et végétales. Pour éviter d’en arriver là, il urge que nous protégions mieux les abeilles parce que sans les plantes sur la terre, la vie serait difficile pour les humains.

Père Bidossessi Aurel DOHOU

Related Posts