avril 20, 2021
Editorial

Joe Biden : Restaurer l’image des États-Unis

 « Nous allons refaire des États-Unis la grande force du Bien dans le monde », a lancé Joe Biden, mercredi 20 janvier 2021, lors de son discours d’investiture dans une ville de Washington archi-blindée, après les violences du 6 janvier au Capitole. Le nouveau président américain entend ainsi redorer le blason d’une Amérique dont l’image a été sérieusement entachée dans le monde, depuis la récente attaque du Capitole, temple de la démocratie américaine.

Mais c’est d’abord à l’intérieur de son propre pays que la tâche est colossale. Joe Biden hérite d’un pays plus divisé que jamais, gangréné par un racisme systémique, avec une pandémie qui fauche des vies et une économie en pleine récession, qui a creusé les inégalités sociales. Il va devoir recoller les morceaux d’une société divisée et fragilisée par quatre années de présidence tumultueuse de Donald Trump. Pour y arriver, le 46e président des États-Unis mise sur la construction de l’unité de la Nation et la capacité de rebond des Américains qu’il incarne lui-même si bien par son parcours personnel.

Les choses vont devoir aller vite pour restaurer l’image des États-Unis comme la grande force du Bien dans le monde. Joe Biden en donne déjà le ton en renouant avec le multilatéralisme en matière de politique étrangère. Mais que gagnera l’Afrique ? Elle ne sera plus taxée d’« un ensemble de pays de merde ». L’arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche changera la donne avec un soutien plus franc à la démocratie.

Donald Trump a été un mauvais exemple à ceux des dirigeants du continent africain mus par le désir de soumettre les institutions de leurs pays à leur volonté personnelle. Or la différence entre les États-Unis et l’Afrique, c’est qu’au cœur de la tourmente, la démocratie américaine a tenu bon grâce à ses mécanismes institutionnels. Ce signal nous concerne aussi directement en Afrique et au Bénin.

Serge Bidouzo

Related Posts