Le Chiffre de la semaine

40 milliards

La tournée de reddition de comptes entreprise par le président de la République  Patrice Talon, a un mérite : lever un coin de voile sur l’ampleur des détournements au Bénin. Ministres, directeurs généraux, députés, cadres et autres personnalités sont au banc des accusés. Dans la foulée,  le chef de l’état sort un chiffre : 40 milliards de Fcfa sont partis en fumée dans les travaux de construction de la Centrale électrique de Maria Gléta.

Avec cette annonce, Talon se lance un défi. Celui de clarifier en 2021 les tenants et les aboutissants de ce scandale financier. 40 milliards, c’est le budget de plusieurs départements ministériels. Cette somme peut permettre à 400.000 personnes au moins de bénéficier de micro crédits de 100.000 Fcfa chacune. Elle peut également permettre à plusieurs dizaines de milliers de jeunes diplômés de créer de petites entreprises pour se prendre en charge.  40 milliards, c’est plusieurs machines agricoles achetées ; c’est l’équipement de plusieurs centres de santé ; c’est des subventions accordées à plusieurs écoles. Bref, ce montant peut servir à réaliser beaucoup de projets pour soulager les souffrances des Béninoises et des Béninois.

C’est pourquoi il est impérieux d’aller au-delà des dénonciations verbales et de poser des actes concrets. à cet effet, les populations veulent savoir sous quels ministres les 40 milliards se sont volatilisés. Quels sont les cadres qui avaient à charge le projet ? Qui était l’ordonnateur des décaissements ? Quelles sont les institutions financières qui ont remis l’argent au bénéficiaires ? Le peuple veut des noms.  Mais surtout  que les responsabilités soient situées et que les 40 milliards retournent dans les caisses de l’état pour des œuvres de développement du pays..

Smith

Related Posts