septembre 19, 2020
Le Chiffre de la semaine

100

Le Gouvernement, réuni en Conseil des ministres le mercredi 2 septembre 2020, annonce les modalités du déroulement de la campagne de commercialisation 2020-2021 des amandes de karité au Bénin. Elle va commencer le 15 septembre 2020 et prendra fin le 31 mai 2021. Selon le compte rendu du Conseil des ministres, l’exécutif  a  accédé au prix de cession de ce produit. Ainsi, le prix plancher des amandes est fixé à 100 Fcfa le kilogramme.

Par ce geste, note le Conseil de ministres, le Gouvernement entend encourager les personnes et les structures chargées de la collecte et de la transformation à observer davantage les meilleures conditions de traitement et de stockage. Ceci afin d’améliorer continuellement la qualité des produits. En conséquence, le ministre en charge du commerce est instruit pour apporter l’appui matériel approprié dans le ramassage des noix, en vue de réduire la pénibilité de la collecte et de garantir plus de sécurité dans cette activité.

Visiblement, le Gouvernement se préoccupe de la diversification de l’agriculture au Bénin. Après le coton, filière  dans laquelle le Bénin  serait en tête dans la sous-région, les décideurs  s’intéressent de plus en plus à la promotion d’autres filières. On peut citer le riz, le cajou, le palmier à huile et récemment les amandes de karité. Bien prisé dans certains pays occidentaux, le beurre de karité comme les autres produits constituent une grande opportunité pour le Bénin. Car, une très bonne organisation de ces différents secteurs pourrait permettre au pays de gagner de devises pour booster l’économie. Les annonces de prix pour encourager les paysans sont bonnes. Mais le grand défi du  Gouvernement, c’est celui d’une meilleure organisation des filières.

Smith

Related Posts