janvier 22, 2022
Le Chiffre de la semaine

99,87%

Le Conseil des ministres du mercredi 19 août 2020 a rendu public les résultats d’une évaluation de la capacité du personnel  de l’administration publique béninoise à avoir une bonne maîtrise dans le domaine du numérique. Ceci passe par la connaissance de l’utilisation optimale des principales fonctionnalités des différents outils informatiques suivants : Word, Excell, Powerpoint, Outlook, etc. Selon les normes internationales, un score minimum de 75% est requis pour toute administration afin d’être un véritable levier de développement.  D’après le communiqué du Conseil des ministres, l’évaluation a porté sur une population de 1.540 agents. 1538 personnes de cet échantillon, soit 99,87%, ont obtenu un score en deçà des 75%. Amer constat fait par le Gouvernement qui a instruit le ministre en charge du travail et celui en charge du numérique pour corriger le tir.

En attendant que les deux membres du Gouvernement trouvent le bon bout, notons une évidence : près de 100% des agents de l’administration publique sont des analphabètes modernes. La conséquence : le service public ne peut pas être performant. Les agents n’ont pas les aptitudes capables de conduire le pays vers le développement durable. Oui, il faut renforcer la capacité du personnel de la fonction publique dans le secteur du numérique. Et pour cela, une politique à mettre en œuvre est attendue de la part du Gouvernement. Sans doute le cahier de charges, défini aux deux ministres, réussira le miracle. Ceci est nécessaire, utile et même urgent avec la période de la pandémie du Covid-19 qui a révélé l’importance de la maîtrise du numérique pour la prospérité de l’économie des pays. Mais tout ceci ne sera possible sans la maîtrise de l’énergie. Car les deux sont intrinsèquement liés pour que l’administration publique impacte le développement durable.

Smith

Related Posts