septembre 19, 2020
Le Chiffre de la semaine

138.705.458

La semaine dernière, le Programme alimentaire mondial (Pam) signe un protocole d’accord avec le Gouvernement béninois. Ce protocole s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan stratégique pays (Psp 2019-2023). Entre autres, il a pour objectif de réduire substantiellement la faim et de renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle au profit des personnes vulnérables. Il s’agit surtout d’assurer aux enfants en âge de scolarisation, l’accès à des aliments sains et nutritifs et à des services sociaux de base chaque année jusqu’en 2023. Les filles, les femmes enceintes et les nourrices sont aussi prises en compte dans les zones ciblées dans le cadre de l’accord. D’un montant de 138.705.458 dollars Us, à terme, le Plan va impacter 1.060.000 personnes. À en croire le Représentant résident du Pam, Guy Adoua, au-delà de la garantie de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, le Plan contribuera à l’atteinte de certains Objectifs de développement durable (Odd).

138.705.458 dollars Us, soit plus de 76 milliards de Fcfa pour garantir la sécurité alimentaire de plusieurs milliers de Béninois. C’est fort intéressant. Mais en principe, on  aurait dû  commencer par l’état des lieux. Ainsi à ce jour, quel est le nombre exact de populations vulnérables se trouvant dans le besoin d’assistance alimentaire pour contribuer à court, moyen et long terme à l’œuvre de développement du Bénin ? Cet inventaire est nécessaire. Car les actions du Pam se limitent souvent à des distributions de vivres. Or, il faut des actions dans la durée où les populations doivent pouvoir se prendre en charge. « Mieux vaut apprendre à pêcher à quelqu’un que de lui donner du poisson ». Les décideurs doivent commencer par réorienter la politique de sécurité en tenant compte cet adage chinois.

Smith

Related Posts