Ici et Ailleurs

Réouverture des églises : Vers un assouplissement des mesures

Réouverture des églises

Vers un assouplissement des mesures

 

Après la fermeture des églises et lieux de culte pendant près de trois mois, les messes dominicales ont repris en petits groupes dans le strict respect des mesures sanitaires. Même si les cas de contamination au Covid-19 s’accentuent dans les pays du Nord, les déconfinements entamés çà et là sont accompagnés d’invitation à la prudence.

 

Au Bénin, l’avenir s’annonce plutôt rassurant dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Contrairement aux 327 cas confirmés à la date du 12 mai 2020 par le ministère de la santé, l’Organisation mondiale de la santé (Oms) a invalidé certains cas et le compteur passe désormais à 130. Une bonne nouvelle qui ne dissipe pas, toutefois, les inquiétudes. Finalement, plus de peur que de mal, et l’on peut désormais envisager sereinement la réouverture des églises. En tout cas, certains pays ont déjà sauté le verrou et lentement mais sûrement, les chrétiens catholiques renouent avec la participation à la messe. En effet, sur insistance de certains fidèles et suite à la maîtrise progressive de la pandémie du coronavirus, les Conférences épiscopales de différents pays ont décidé de l’assouplissement des restrictions et de la réouverture des églises, ceci conformément à certaines règles établies pour la circonstance.

En Côte d’Ivoire, les messes publiques ont repris le week-end dernier, mais dans seulement deux régions d’Abidjan. Le 15 mai, la Conférence des évêques catholiques de Côte-d’Ivoire (Cécci) avait annoncé la reprise de toutes les célébrations publiques et activités pastorales suspendues depuis peu dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Ainsi, sur présentation des tickets d’accès, des milliers de fidèles se sont succédés par groupe de 200, aux 21 célébrations eucharistiques dites samedi et dimanche à la paroisse Saint Jean de Cocody et à la cathédrale Saint-André de Yopougon.

 

En toute sécurité

Gel hydroalcoolique, lavage des mains, port du cache-nez, autocollants distants d’un mètre sur les bancs, toutes les dispositions sanitaires étaient au point pour permettre aux fidèles de participer à ces messes publiques en toute sécurité. Par ailleurs, à chaque célébration eucharistique, un long temps est accordé au service d’ordre pour le nettoyage des chaises. Sur cette même lancée, le Burkina Faso a  renoué, depuis le 20 mai, avec les messes dominicales, de précepte et quotidiennes. Le Botswana suivra le lendemain, c’est-à-dire le 21 mai dans le respect des mesures sanitaires rigides préconisées par le Parlement. Dans ce cadre, les autorités épiscopales annoncent deux messes par semaine. Une le vendredi et l’autre le dimanche. Au Ghana, l’assouplissement des restrictions est en cours en vue de la fréquentation prochaine des lieux de culte. Quant au Sénégal, cette mesure est entrée en vigueur depuis le 12 mai dernier. L’Église catholique du Sénégal reste toutefois prudente.

Pour ce qui est des pays d’Europe et d’Asie, les cultes publics ont également repris ou sont déjà envisagés. En Suisse, la Conférence des évêques a annoncé avoir un plan de protection pour la reprise des messes, mais aucune date n’a encore été indiquée. Il s’agit d’un assouplissement en trois étapes, dont les deux premières ont déjà eu lieu respectivement le 27 avril et le 11 mai. La dernière est attendue pour le 8 juin prochain. De ce plan, sera issu un assouplissement pour l’organisation des obsèques et des messes sur les paroisses. Aux États-Unis, l’on assiste en ce moment, à une reprise lente des activités religieuses publiques dans trois diocèses américains. Au Vietnam, les fidèles ont franchi les portes des églises le 8 mai dernier. En Italie et à Rome les messes en public ont repris 10 jours plus tard c’est-à-dire le lundi 18 mai, après deux mois de culte virtuel. En France, la réouverture des églises commencera probablement le 2 juin même si une date antérieure est de plus en plus envisagée après l’invalidation par le Conseil d’État de la décision du gouvernement de fermer les lieux de culte jusqu’au 2 juin. Une date agitée aussi au Bénin pour la reprise des messes publiques dans les églises.

 Comfort Sant’Anna

Related Posts