juillet 14, 2020
Editorial

Vaincre les tempêtes

Comme chaque année, nous célébrons en ce 4e dimanche de Pâques, la Journée mondiale de prière pour les vocations sacerdotales et religieuses. En cette circonstance, l’Eglise nous invite à méditer la figure du Bon Pasteur. En lien avec ce thème, et surtout en référence à  sa Lettre aux prêtres du  4 août 2019,  le Pape François  adresse à tout le peuple de Dieu un message  intitulé: « les paroles de la vocation» (cf. Page 6).  Pour le Souverain Pontife, toute vocation se mesure à sa capacité  à traverser les tempêtes de la vie dans la foi et l’engagement constant à la suite du Christ. Cela suppose gratitude, courage au cœur de la fatigue du chemin, et louange pour la grâce de la présence du Seigneur. Paroles d’espérance en ce temps de tempêtes qui soufflent sur l’Église et le monde.

En réalité, le chrétien, quelle que soit sa vocation spécifique- le mariage, le sacerdoce ordonné, la vie consacrée-, est invité à « découvrir avec gratitude l’appel que Dieu lui adresse, trouver le courage de dire “oui”, vaincre la fatigue  dans la foi au Christ et, enfin, offrir sa vie comme un cantique de louange pour Dieu, pour les frères et pour le monde entier », estime le Pape François. Parcourir ce chemin d’amitié avec le Seigneur est un acte de foi et une source de bénédiction.

En effet, Jésus-Christ vient donner la vie en abondance, en offrant sa vie. Il fait entendre sa voix pour que nous, ses brebis le suivions en toute quiétude. Il promet la sécurité à ceux qui se mettront à sa suite : « personne ne les arrachera de ma main » (Jn 10, 28). Il veille sur nous, avec une attention toute particulière qui manifeste la bonté et l’Amour éternel de Dieu pour nous.

Voilà la sève dont se nourrissent les chrétiens et tous les consacrés : être amis du Christ qui s’est fait le premier  notre  ami, et qui  ne  marchande  rien de ses dons. Cette certitude est le moteur de toute vocation au milieu des tempêtes de la vie.

Serge Bidouzo

Related Posts