février 28, 2020
Le Chiffre de la semaine

79.565.190

 

Vendredi 29 novembre 2019, le ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, Gaston Dossouhoui, à la faveur d’une cérémonie, remet des équipements agricoles à des paysans à Dassa. D’un montant global de 79.565.190 Fcfa, les bénéficiaires sont des agriculteurs porteurs de projets agricoles répartis dans les six communes que compte le département des Collines. Ce don fait aux producteurs entre dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’appui au développement agricole des Collines (Padac). Il est composé de : sept batteuses vanneuses de soja ; deux égreneuses vanneuses de maïs, deux  moulins à grain de soja ; une décortiqueuse de riz ; trois presses à jus motorisées ; des kits de greffage, de maraîchage ; de transformation agricole ; de 21 motos tricycles, etc.

L’objectif de cet acte est d’appuyer le développement agricole dans les Collines. Avec tout cet attelage, les producteurs du département peuvent dépasser les 470.000 tonnes de riz qu’ils produisent actuellement pour les porter à un million de tonnes selon le ministre. Ce qui est bien possible. Seulement, il faut être prudent. Car, ce n’est pas la première fois que des annonces  d’équipements agricoles sont faites en faveur des producteurs. L’affaire des machines agricoles dans laquelle l’État a englouti plusieurs milliards de Fcfa est passée en pertes et profits divers sans aucun impact sur le développement de l’agriculture. C’est pourquoi l’initiative de remise d’équipements agricoles à Dassa est une bonne chose. Mais ce serait bien de faire le point des initiatives antérieures. Qu’est-ce qui a été à la base de leurs échecs ? Une réponse claire et réaliste à cette question permettra d’éviter que l’histoire bégaie à nouveau sur le plan agricole, où les annonces de modernisation  sont sans effet.

Smith

Related Posts