Le Chiffre de la semaine

10 milliards

24 juin 2019, les députés ratifient un accord de prêt de 10 milliards de Fcfa entre la République du Bénin et le Fonds Koweïtien pour le développement économique arabe (Fkdea). De quoi donner les moyens au Gouvernement pour la mise en œuvre du projet de renforcement des systèmes alimentaires en eau potable (Aep) à Boukombé, Covè et Zagnanado. À cet effet, une série de réalisations est prévue dans ces villes : exécution et équipement de nouveaux forages ; construction de château d’eau et réhabilitation de réservoirs d’eau au sol ; extension du réseau de distribution et acquisition de kits de distribution. Le prêt serait contracté au taux de 1% pour un délai de remboursement de 25 ans avec 5 de différé. Bonne affaire donc ! Autre précision de taille, le ministre en charge de l’eau, Samou Adambi, précise que le projet Aep impactera 7, 2 millions de personnes n’ayant pas accès à l’eau potable.

De belles perspectives s’ouvrent alors aux populations béninoises en matière d’approvisionnement en eau potable. Pour un pays qui compte environ 11 millions d’habitants, le projet Aep prend en compte plus de 7 millions. Ce qui est formidable ! D’autant qu’avant la mise en œuvre de ce projet, du moins avec sa phase actuelle, beaucoup d’autres initiatives comme Ppea2 ont existé, toujours pour l’approvisionnement en eau potable dans nos villes et campagnes. Pour la crédibilité du Gouvernement et pour l’efficacité des nouvelles initiatives, il faut faire le point. Les initiatives antérieures ont impacté combien de populations ? Et quelles sont les villes déjà prises en compte ? Ces détails sont nécessaires et utiles aux populations qui ont l’obligation citoyenne de suivre ce qui est annoncé ici et là pour lui donner de l’eau potable partout et en tout temps.

 

 

Related Posts