octobre 19, 2019
Questions/Réponses

Jésus affirme que Dieu demeure dans la vie de ceux qui gardent sa Parole. Mais j’ai du mal à pratiquer la volonté du Seigneur. Père, que faire concrètement pour y arriver chaque jour ?

Question

 

Jésus affirme que Dieu demeure dans la vie de ceux qui gardent sa Parole. Mais j’ai du mal à pratiquer la volonté du Seigneur. Père, que faire concrètement pour y arriver chaque jour ?

Ferrante GNIMADI, Stagiaire

Réponse

Ma fille, ce dimanche est le sixième du temps pascal. Jésus continue de faire ses confidences à ses disciples sur la thématique de l’amour. Il dit : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma Parole ; mon Père l’aimera, nous viendrons vers lui et, chez lui, nous nous ferons une demeure » Tu as du mal à pratiquer la volonté du Seigneur. Voici quelques pistes qui t’aideront à y parvenir.

 « Si quelqu’un m’aime…»  

Il ne faut surtout pas oublier cette condition que Jésus pose. « Si quelqu’un m’aime… ». Mettre en pratique la Parole du Seigneur dépend essentiellement de l’amour que nous avons pour lui. On est plus disposé à obéir à celui qu’on aime plutôt qu’à celui qu’on aime moins. Cette condition est si importante pour le Christ qu’il revient là-dessus, cette fois-ci à la négative : « Celui qui ne m’aime pas ne gardera pas ma Parole ». L’amour ici prend le sens d’attachement au Christ, d’adoption de sa personne. Il devient celui par qui le disciple vit et sans lequel sa vie perd de sa consistance. Concrètement donc, ma fille, il faut t’interroger sur ton degré d’amour pour le Christ et travailler à grandir dans l’amour pour Dieu.

« L’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom  » 

En parlant de la Parole à garder, Jésus met une relation étroite entre le Saint Esprit et lui. L’Esprit enseignera à perfection aux disciples toutes les Paroles du Père transmises par le Fils (cf. 1ère lecture). En parlant ainsi, Jésus prévient ses disciples de l’oubli de sa Parole en même temps que de la profondeur de sa richesse. Hélas, il nous arrive souvent d’oublier la Parole de Dieu ou d’en faire fi dans nos préoccupations. Le rôle de l’Esprit Saint est de nous éclairer sur la volonté de Dieu en même temps que de nous aider à ne pas succomber à la tentation de la désobéissance à Dieu. Une deuxième question se pose donc à nous. Quelle est la place que nous accordons au Saint Esprit dans notre vie chrétienne ?

Écouter la voix du Seigneur retentir dans nos consciences

Le lieu du mémorial de la Parole de Dieu est le cœur, symbole à la fois de l’amour et de la méditation de la Parole de Dieu. Dans le cœur, résonne la voix de Dieu qui nous enjoint de faire le bien et d’éviter le mal. Chaque fois que nous avons à poser un acte, cette voix nous indique la conduite à tenir. La liberté dans sa généralité nous offre ensuite la possibilité du respect ou non de cette voix. La pratique de la volonté de Dieu se joue là précisément, au moment de notre choix. Pour que Dieu demeure en nous, il faut absolument que nous obéissions à sa voix dans le sanctuaire de notre cœur. À ce niveau, quelle importance accordons-nous à l’injonction de la voix divine qui nous éclaire sur le comportement à avoir au quotidien ?

Ma fille, comme tu viens de le comprendre, les pré-requis pour mettre en pratique la Parole de Dieu à la lumière de l’Évangile du jour sont l’amour pour le Christ, une vie dans l’Esprit Saint et l’obéissance à la voix divine qui retentit dans ta conscience. Fais ainsi et tu feras de ta vie une demeure pour le Seigneur.

Père Jean OUSSOU-KICHO (Curé de la paroisse Notre-Dame de Charité de Godomey-Fignonhou)

Related Posts