juillet 19, 2019
Editorial

L’appel de la Vie

Il y a des chrétiens qui ont un air de carême sans Pâques », affirmait le Pape François dans son exhortation apostolique “La Joie de l’Evangile”. Jetant un défi à la tristesse trop souvent affichée dans nos communautés, le Souverain Pontife n’a cessé de lancer l’appel à la joie. C’est le message de Pâques : le Christ est ressuscité, la vie renaît pour toujours. Cette bonne nouvelle, nous avons vraiment besoin de l’entendre encore, surtout en ces jours où l’atmosphère socio-politique est plutôt embrumée avec la grande tentation du désespoir ; la tentation de devenir nous-mêmes comme des tombeaux pleins de nos soucis, de nos angoisses, de nos peurs et aussi de nos recherches de pouvoir ou d’avoir.

Or la fête de Pâques nous donne la joie de savoir que les soucis ou la mort n’ont pas le dernier mot, il y a encore quelque chose après. Pâques exprime la certitude, parfois très intérieure, que l’avènement du meilleur demeure toujours possible : passer des ténèbres de nos vies à la lumière du Christ Ressuscité. C’est cela, la joie de croire en la force de la vie. Mesurons-nous ce que cela peut signifier dans le concret de nos vies personnelles ? Avec les personnes que nous côtoyons tous les jours ?

Il s’agit d’aimer jusqu’au bout comme le Christ, en nous mettant au service des plus pauvres. C’est ainsi que peut se déployer en nous une attitude nouvelle du cœur, nous faisant abandonner toute velléité de puissance. Car, croire en Christ Ressuscité, c’est avant tout et de manière sérieuse entendre l’appel de la Vie qui a déjà vaincu la mort. Une victoire qu’a scellée en nous le baptême, à condition de témoigner chaque jour de l’amour de Dieu. Et ainsi poursuivre notre marche vers la Vie.

Serge N. BIDOUZO

Related Posts