août 19, 2019
Ici et Ailleurs Partage

UNE NOUVEAUTÉ ABSOLUE A PARAKOU

Nouvelle des diocèses

UNE NOUVEAUTÉ ABSOLUE A PARAKOU

Le mardi 26 février 2019 a eu lieu à Tinré la cérémonie d’inauguration du bloc opératoire de l’Hôpital Ophtalmologique. Étaient présentes de hautes personnalités étatiques, civiles, autorités religieuses, chefs traditionnels et bien sûr nos généreux partenaires internationaux. Vous trouvez ici des extraits de l’allocution de l’Archevêque de Parakou. Ce fut un événement solennel et convivial à la fois.

Le mardi 26 février 2019 a eu lieu à Tinré la cérémonie d’inauguration du bloc opératoire de l’Hôpital Ophtalmologique. Étaient présentes de hautes personnalités étatiques, civiles, autorités religieuses, chefs traditionnels et bien sûr nos généreux partenaires internationaux. Vous trouvez ici des extraits de l’allocution de l’Archevêque de Parakou. Ce fut un événement solennel et convivial à la fois.

“… J’aurais tant aimé ne pas prendre la parole. En effet, que vais-je dire d’autre qui n’ait été déjà évoqué ? Que dois-je taire pour ne pas répéter ceux qui ont parlé avant moi ? Ayant invité tout le monde, avec toutes les personnalités ici présentes, si je ne dis aucun mot, personne ne me le pardonnera. Mon silence causerait beaucoup de supputations qui pourraient ternir l’éclat de cette belle fête. Avec cette inauguration, nous célébrons la fête de la solidarité, la fête de l’amour qui se traduit en faits et gestes concrets du don, du partage, d’engagement et pourquoi pas de foi en Dieu et en l’homme.

Mesdames et messieurs les représentants des organisations qui ont activement participé au financement de cette grande œuvre – permettez que je cite –

  • La Fondation Internationale des Lions Clubs d’Allemagne ;
  • La RTL (Wir helfen Kindern);
  • La Coopération Allemande dont l’Ambassadeur de l’Allemagne près le Bénin
  • Et CBM nos amis de toujours… Je vous dis merci pour cette nouveauté absolue.

Mais ! Qu’est-ce qu’il y a vraiment de nouveau dans cet hôpital ?

Un bâtiment flambant neuf de 600m2 bâti ; c’est le nouveau bloc opératoire qui est non seulement aux normes internationales en matière de chirurgie en général et de chirurgie de l’œil en particulier, mais aussi aux normes de sécurité de qualité de soins pour le patient et pour les praticiens. Bravo ! Désormais, cinq opérations chirurgicales peuvent s’y dérouler simultanément. Du jamais vu ! Mieux, il y a un compartiment réservé aux enfants. Extraordinaire ! Quelle attention pour eux ! Le Royaume des cieux leur appartient !

Il y a aussi des équipements de la technologie de pointe. Ce n’est pas de la camelote ni des appareils usagés. Je laisse parler ici la fiche que le Dr Paul AYEMONNA, Directeur de l’hôpital, m’a préparée. Je n’évoquerai que deux choses :

“1. Le LASER YAG (Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation)

C’est un instrument de traitement qui a révolutionné le monde médical en général, et celui de l’ophtalmologie en particulier. Cet appareil émet une source lumineuse, proche de l’infrarouge, mince et fortement concentrée qui permet de traiter de nombreuses pathologies oculaires, les cataractes dites secondaires, certains cas de glaucomes, certains cas de tumeurs. Il est utilisé en micro chirurgie et offre les avantages suivants :

– permet les interventions chirurgicales de grande précision avec une ouverture minimale de l’organe ; parfois même, l’opéré peut rentrer chez lui le même jour ;

– les risques d’infection sont très réduits ;

L’opération avec le laser est complètement indolore.

Concrètement, les cas des opérations qui étaient évacuées sur Cotonou peuvent désormais être prises en charge à Parakou en ambulatoire, c’est-à-dire que le patient n’a pas besoin d’être hospitalisé.

  1. La table d’anesthésie générale.

C’est une table flambant neuf qui permettra désormais d’endormir les usagers et notamment les enfants de tous âges, en toute sécurité, pour toutes interventions chirurgicales”…

Chers partenaires, après vous avoir remercié pour la construction de ce bel édifice et pour les équipements de pointe, je vous dis encore merci surtout pour votre leçon de solidarité internationale et de générosité copieuse. Comment ne pas reconnaître que, derrière ces prestigieuses institutions et organisations que vous représentez, se retrouvent aussi des hommes et des femmes pauvres, ou aux modestes conditions de vie ! Comment ne pas saluer ici la largesse de cœur de ces multiples petits bienfaiteurs anonymes qui ont fait des sacrifices immenses pour vous permettre de mobiliser les ressources nécessaires au financement du Projet Santé Oculaire chez l’Enfant en général, et à la réalisation de l’ouvrage majestueusement implanté devant nous !

A tous ces bienfaiteurs connus ou discrets, je dis de tout mon cœur un million de mercis. Merci pour le sens du partage ; car, en ce temps de crise économique et financière, ce n’est pas évident de penser à ceux qui sont loin, d’autant plus qu’il ne manque ni familles indigentes, ni enfants vulnérables dans vos propres pays. Vous avez fermé les yeux sur vos souffrances pour voler gratuitement au secours des détresses d’autres peuples que nous sommes… Dieu vous le rende au centuple…

Je voudrais maintenant m’adresser aux agents de l’Hôpital Ophtalmologique Saint André de Tinré (HOSAT).

Monsieur le Directeur de l’hôpital et tout son personnel,

Voici pour vous un nouveau joyau. Désormais tout dépendra de vous que les malvoyants recouvrent la vue. Comme vous le savez, quand ça marche bien quelque part c’est grâce à l’homme. Quand ça échoue c’est à cause de l’homme. Rien ne réussit automatiquement sans l’effort de l’homme. “Dieu qui nous a créés sans nous ne nous sauvera pas sans nous“, dit st Augustin. Le secours de Dieu ne supprimera jamais le travail de l’homme. La sagesse populaire enseigne d’ailleurs que la différence entre un jardin potager où tout pousse bien et le désert où rien ne pousse, ce qui fait la différence ce n’est pas l’eau, c’est la qualité de l’homme qui y vit. Déjà dans l’Antiquité les Latins disaient “Labor omnia vincit improbus“. La persévérance dans le travail obtient tout. Un insouciant ou un inconscient n’avance jamais. Soyez donc méthodiques et persévérants. C’est une grande responsabilité qu’on vous confie. Si vous gérez bien ce trésor vous deviendrez des héros. Si vous le gérez mal vous deviendrez des zéros. Choisissez ! En tout cas, si vous échouez, je vous envoie tous à la CRIET (sourires). Vouloir c’est pouvoir. Il ne tient qu’à vous que cet investissement puisse réellement servir. Il ne tient qu’à vous que les bénéficiaires puissent en jouir correctement et dignement. Il ne tient qu’à vous que ce joyau puisse briller grâce à l’attention que vous aurez pour les malades, ces privilégiés de Dieu ! Le secret pour y parvenir ? C’est la conscience professionnelle. Cultivez inlassablement les bonnes relations entre vous et recherchez toujours l’excellence. “Excelsior semper excelsior“.

Il paraît que le Bénin après avoir été un désert de compétences est devenu désormais une mer ou un océan de compétences. Prouvez-le ! Je reconnais avec une certaine fierté que l’Hôpital Ophtalmologique saint André de Tinré progresse et évolue dans le bon sens. Mettez-vous davantage au travail pour la gloire de Dieu et la santé des hommes… Je sais que vous pouvez et que vous travaillerez avec foi, détermination et abnégation. Accueillez tous les malades sans distinction de race, d’origine, de religion…

Mesdames et Messieurs les représentants des pouvoirs publics à différents niveaux (Ministres, Préfet, cadres supérieurs de l’administration béninoise), merci d’être avec nous.

Je voudrais juste faire un clin d’œil spécial aux maires de Parakou et de N’Dali, et aussi au Préfet du département du Borgou. Nous entretenons de bons rapports et je m’en réjouis. L’Eglise et l’Etat sont deux grandes institutions qui doivent s’entraider. Nous sommes au service des mêmes populations. Et nous avons intérêt à nous entendre. Merci pour avoir ouvert la piste qui mène à cet hôpital et que vous venez de recharger à vos frais. Un jour viendra, et ce sera très bientôt, vous y mettrez carrément des pavés. Je sais que vous y pensez, n’est-ce pas ? Cette information est seulement pour nos hôtes venus de loin.

Enfin, j’adresse mes chaleureux et sincères remerciements à ceux qui ont travaillé et qui travailleront encore pour la suite des travaux.

  • Merci et sincères félicitations au Père Ernest DEGUENONVO qui, outre ses charges pastorales de Vicaire Général, anime et active en permanence et avec efficacité la Coordination Diocésaine des Hôpitaux de l’Archidiocèse.
  • Merci au Dr Paul AYEMONNA, Directeur infatigable, imperturbable, inébranlable et cheville ouvrière de cet hôpital.
  • Sincères remerciements et hommage distingué à Madame Laure TAY de CBM, femme-visionnaire, tenace, persévérante, en un mot pierre angulaire du Projet Santé Oculaire chez l’Enfant (PSOE).
  • Mercis et encouragements à toute la vaillante équipe de ce Projet gigantesque et ambitieux.
  • Félicitations à tous les techniciens de différents grades, aux ouvriers, manœuvres, tâcherons, gardiens… Que la Vierge Marie, Santé des malades, intercède pour vous.

Et pour terminer, je déclare solennellement en ce jour 26 février 2019, Parakou capitale de la santé oculaire au Bénin. Que Dieu bénisse tous nos bienfaiteurs. Qu’il bénisse tous les malades qui viendront de partout se faire soigner. Qu’il bénisse chacune et chacun ici présent. Qu’il vous accorde d’abondantes grâces. Et que cet hôpital ophtalmologique devienne le meilleur de toute l’Afrique ou tout au moins du Bénin. Vive Dieu ! Vive l’Eglise ! Vive la coopération internationale ! Je vous remercie.

 

+ Pascal N’KOUE

Archevêque de Parakou

Related Posts