août 19, 2019
Dossier La Une

L’HEBDOMADAIRE CATHOLIQUE BÉNINOIS : Regard sur l’avenir

L’HEBDOMADAIRE CATHOLIQUE BÉNINOIS

Regard sur l’avenir

Pour marquer la publication de son numéro 1500, “La Croix du Bénin” a demandé à 15 de ses lecteurs de dire ce qu’ils souhaitent pour l’avenir de leur journal.

(Propos recueillis par la Rédaction)

Développer les grandes thématiques de la foi catholique

Père Eric Oloudé Okpéitcha (Directeur de la cellule de communication de la Ceb)

L’hebdomadaire catholique La Croix du Bénin est indubitablement un véritable fleuron des médias catholiques du Bénin. À ce titre, il doit bénéficier de l’attention et de la sollicitude de toute la communauté catholique. C’est pour cela qu’à l’occasion de son 1500e numéro, je voudrais saluer son passé glorieux et lui souhaiter un avenir radieux. Pour ce faire, tout en continuant sur sa lancée actuelle, le journal pourrait renouer, en dehors de l’événementiel religieux qu’il couvre si bien, avec le développement des grandes thématiques de la foi et de la morale catholiques sans oublier les principes de la saine gestion de la cité. En effet, l’approfondissement de la foi chrétienne demeure un défi majeur pour l’Église catholique au Bénin. En tant que précieux outil de communication, La Croix du Bénin pourrait contribuer, avec les autres médias catholiques, au relèvement de ce défi. Par ailleurs, l’émergence d’un nouveau type de citoyen pour notre pays s’avère aujourd’hui une urgence eu égard aux événements qui ont tissé la trame de ces dernières années. Enfin, j’encourage notre journal à faire la promotion de sa version on-line ; c’est là, l’avenir de la presse écrite… Félicitations et duc in altum !


Intéresser surtout les jeunes

Marie-Aurore A. Bidouzo (Ancienne Rédactrice en chef de “Croix Junior”)

Le journal La Croix du Bénin est à féliciter pour le travail d’analyse et d’investigation qu’il fait chaque semaine par rapport aux différents sujets en cours dans notre pays, en Afrique et dans le monde. Nonobstant l’effort qu’il fournit déjà pour intéresser le plus grand nombre de lecteurs, un sérieux travail doit être réalisé en direction de la jeunesse particulièrement qui aujourd’hui avec les Tic se forme et s’informe mal. La Croix doit s’investir davantage dans l’éducation de ses lecteurs à utiliser les Tic pour accéder à la connaissance. Il serait ainsi apprécié que le journal propose à ses lecteurs, une rubrique qui présentera des livres d’ici et d’ailleurs dans plusieurs domaines à travers des résumés attrayants qui donnent tout de suite envie de lire. Ceci dans le but d’aider la jeunesse béninoise à reprendre goût à la lecture, à avoir une meilleure sélection d’ouvrages à lire et aussi à faire la promotion des auteurs de ces livres. Car la lecture nourrit l’âme. Par ailleurs La Croix doit de plus en plus, s’adapter aux réalités actuelles et affronter les contraintes de son temps ; il serait intéressant de penser à un volet numérique, pas seulement le site web, qui doit être mieux animé et davantage vulgarisé. Bon vent au journal La Croix du Bénin !


Redynamiser le circuit de distribution

Séraphin Gado Orou Zimé (Agent retraité du Carder à Gogounou)

La Croix du Bénin est un journal que j’apprécie beaucoup depuis que je l’ai découvert dans les années 1970. Il a connu de profondes mutations au niveau du format, de l’illustration et du contenu. Ces derniers temps je regrette de ne pas pouvoir le lire car il n’est plus distribué sur les paroisses dans notre diocèse. Selon les informations reçues du correspondant du journal dans notre diocèse le père Denis Kocou, c’est dû au fait qu’il y a une défaillance au niveau de l’acheminement depuis Cotonou. Mon souhait est de renouer avec la lecture de ce journal qui me manque beaucoup. J’en ai tout un ballot à la maison. Les informations y sont traitées de façon professionnelle sans couleur politique. Il y a également les nouvelles de l’Église du Bénin et d’ailleurs que nous recevons. La formation du chrétien y tient aussi une bonne place. Je ne sais pas s’il y a toujours la méditation des textes du dimanche. Sinon c’est très bon les commentaires des lectures. J’exhorte la communauté catholique à s’y intéresser comme moi pour que La Croix continue sa mission de formation et d’information du peuple chrétien.


S’ouvrir à d’autres horizons

Père Blaise Egbékpon (Diocèse de Dassa-Zoumè)

La Croix du Bénin pour moi est un “griot”, un véritable messager qui s’exprime par la plume pour la pastorale sociale de l’Église Catholique au sein de la population béninoise. Ce journal publié de nos jours de façon hebdomadaire au Bénin et dans la zone francophone a connu une évolution progressive. En ayant un caractère ecclésial à but non lucratif mais plutôt social et évangélique, notre hebdomadaire regorge de rubriques d’ordre religieux, socio-culturel et politique. C’est une mine d’informations qui nourrit tout l’être du lecteur. Malgré les efforts déployés, le taux de croissance des abonnés surtout au niveau des paroisses est encore faible. Du coup, il y aura manque de recettes pour la gestion financière du personnel et de l’entretien du matériel. Il va falloir comme perspectives d’avenir revoir le format qui serait bien portatif, intensifier dans les rubriques religieuses la découverte de la vie de nos diocèses, économiser le papier en recyclant les journaux déjà lus. Il faudra en outre, promouvoir le numérique en faisant une autre demande de journal web avec des vidéos, continuer les sensibilisations au niveau des fidèles chrétiens pour faire découvrir davantage le journal et renforcer les partenariats avec les sociétés privées de compagnie de transport ou de télécommunication.


Concevoir l’Application “La Croix du Bénin”

Daniella Rhode Domingo (Jeune du diocèse de Porto-Novo)

Le Journal La Croix du Bénin représente pour nous chrétiens catholiques une mémoire vivante, un recueil d’informations fiables sur les activités et les missions de nos différents diocèses. En plus de cela, le journal apporte une analyse chrétienne des faits politiques de notre État. En tant que tel, le journal éduque le lecteur et lui apporte des éclaircissements sur les actions politiques de notre pays. Pour l’avenir, j’imagine le journal en numérique. Il pourra disposer d’une application mobile afin que les lecteurs soient tout le temps connectés à l’information en direct. De ce fait, il pourrait diffuser des émissions web sur son site web, des émissions portant sur les thématiques de l’Église Catholique et des thématiques sur la foi chrétienne. Je rêve que le journal se dote des nouveaux outils de web diffusion qui rapprocheront et toucheront les jeunes par l’Évangile. Le journal La Croix est un vrai canal qui peut révolutionner et booster les connaissances de l’Évangile des jeunes par les médias sociaux. Il faut utiliser les moyens modernes de l’information pour la nouvelle évangélisation, et l’évangélisation des jeunes.


Faire un effort dans le sens de la concision et de la précision dans les articles

Roger Amoussou (Cathédrale Saint Sauveur de Natitingou)

La Croix du Bénin est l’organe de presse qui me fait découvrir chaque jour que l’Église est à l’œuvre dans le monde de ce temps et dans la société béninoise. Ces dernières années le journal a beaucoup évolué tant dans le fond que dans la forme, s’adaptant ainsi aux exigences de notre époque. Personnellement je trouve les rubriques très intéressantes et bien fournies. La vie de l’Église locale et celle de l’Église universelle y sont présentes et même les thèmes brûlants de l’actualité politique et sociale du Bénin, de l’Afrique et du monde entier avec des analyses très perspicaces. Les rubriques pour la formation chrétienne à travers les questions/réponses, les exposés en liturgie et en droit canonique, et surtout les méditations des textes liturgiques du dimanche font de ce journal un instrument formidable. Une chose cependant : nous traversons une période historique où la lecture devient de plus en plus un exercice difficile surtout quand il s’agit de longs textes. La Croix pourrait penser à l’avenir à une version électronique bien élaborée et se faire remarquer dans ce qu’on appelle désormais les réseaux sociaux. Le message et l’enseignement de l’Église se feraient alors ressentir par un plus grand nombre répondant ainsi à l’appel de notre Seigneur : « allez de toutes les nations faire mes disciples ». Du courage à toute l’équipe de rédaction.


Que La Croix du Bénin s’investisse davantage dans les enquêtes !

Richard Magnidet (Conseiller à la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication HAAC)

L’hebdomadaire catholique La Croix du Bénin est un journal confessionnel ; par conséquent, il est tout à fait normal qu’une grande partie de son contenu soit consacrée aux activités de l’Église catholique romaine. Il ne s’agit pas seulement d’informations liées au Bénin, mais aussi au Vatican et au monde entier. L’Église catholique a toujours joué un rôle de défenseur des couches les plus défavorisées de la société. Dans cette logique, quand ça va bien ou mal dans la société, elle est concernée au même titre que les autres confessions religieuses. Pour cela je souhaite que pour l’avenir, le journal fasse de plus en plus d’investigations sur : – la vie des fidèles, aussi bien dans les villes que dans les villages et les hameaux du Bénin ; – les conditions de vie des prêtres dans les villes comme dans les hameaux (cela prend en compte leurs occupations en semaine comme les dimanches) ; – la vie des religieuses au Bénin, leurs occupations et les difficultés qu’elles rencontrent ; – comment vivent les évêques du Bénin (leurs occupations quotidiennes et leur mode de vie) ; – les écoles catholiques au Bénin : leur fonctionnement, leur place dans le système éducatif ; – les centres de santé catholiques : leur vocation et leur place dans le dispositif sanitaire ; – les centres de formation catholiques : leur vocation et impact sur la lutte contre le chômage ; Ce sont entre autres des sujets d’ordre social mais qui ont un impact sur le politique, le décisionnel. J’insiste pour dire que pour l’avenir, il faut que La Croix du Bénin fasse beaucoup d’investigations. Nous sommes à l’ère de l’ouverture religieuse et le Pape François en a encore donné la preuve récemment lors de sa visite au Maroc. À ce titre, ce serait intéressant qu’on lise dans le journal des articles sur les autres confessions religieuses.


Ajouter des informations sur la culture et sur la santé

Sr Regina Emeline Abitan, op (Dominicaine de l’Anunciata Enseignante au Collège Catholique St François Coll/ Bembèrèkè.)

Avec les progrès de la société moderne et les liens d’interdépendance de plus en plus étroits entre ses membres, l’information s’avère hautement utile et même, la plupart du temps, indispensable : c’est une évidence. (Cf. Inter Mirifica n°5) L’hebdomadaire catholique La Croix du Bénin est à cet effet, un excellent moyen afin que les Béninois gardent le contact avec des informations précises et utiles. Il faut l’avouer, en ce troisième millénaire, les lecteurs ont une forte tendance à lire beaucoup plus des informations provenant des supports virtuels plutôt que celles provenant des supports physiques. Face à cet état de fait et sans oublier les bouleversements qu’apportent les réseaux sociaux en matière de communication, La Croix du Bénin essaie de relever le défi en apportant ses touches spéciales qui la rendent toujours attrayante. En guise d’exemple, on pourrait souligner l’étendue considérable des rubriques qui permettent à toutes les couches et classes sociales de trouver un intérêt à lire ce journal, les informa tions les plus récentes et succinctes donnant du goût pour la lecture, la taille des polices utilisées quant à elle, donne de l’aisance pendant la lecture. La rubrique destinée aux enfants est un travail fabuleux qui mérite d’être encouragé. Néanmoins, nous voulons faire quelques suggestions. Les amoureux de l’art et de la culture trouveraient aussi leur compte si des informations allant dans ce sens étaient publiées. De plus, je ne sais si le journal peut de temps en temps montrer les actions sociales de l’Église locale (Éducation, Santé, Caritas, Migrants, etc.) pour que d’autres ne prennent à leur bénéfice nos réalisations ou ne les reconnaissent pas. Aussi, voudrais-je proposer que le journal publie une rubrique qui rendra hommage à certains chrétiens, missionnaires ou religieux qui font la fierté de notre Église, déjà de leur vivant. Toujours un peu dans le même sens, si l’hebdomadaire catholique peut se donner pour mission de nous faire redécouvrir les diocèses et leurs paroisses, ceci permettra à tous de mieux connaître notre Église locale et les merveilles que Dieu y fait. Ce serait d’ailleurs une occasion pour faire aimer le journal aux fidèles de ces diocèses et paroisses. C’est pourquoi, pour finir, je souhaiterais qu’une politique plus intensive de diffusion du journal soit faite plus particulièrement dans le Nord du Bénin. Le travail de La Croix du Bénin est à encourager très fortement. Que toute l’équipe de La Croix du Bénin trouve en ces lignes, assez de motivation pour que cet hebdomadaire continue à fournir aux populations, des informations en temps réel.


Insister sur les œuvres sociales de l’Église

Jean-Marie Vianney Zannou (Secrétaire de la paroisse Cathédrale de Djougou)

Je crois que l’avenir des journaux sur papier est de plus en plus incertain car avec les réseaux sociaux, beaucoup de personnes n’ont plus envie de s’abonner ni acheter de journaux. Les gens préfèrent lire les informations à chaud plutôt que d’attendre une semaine avant d’avoir le journal La Croix du Bénin par exemple. À Djougou, le journal est de moins en moins vendu malgré toute la publicité qu’on y fait autour. J’invite la Direction de publication à revoir la situation afin de trouver une autre manière de porter les nouvelles aux fidèles chrétiens et aux personnes qui aimaient lire le journal. Pour finir, j’exprime le souhait ardent que le journal publie davantage des informations ecclésiastiques et sur les œuvres sociales de Caritas d’ici et d’ailleurs.


Oser toujours porter la voix de la vérité dans l’espace public

Mathilde Tommy-Martin (Ancienne journaliste de “La Croix du Bénin”)

Pour l’avenir de La Croix du Bénin, je formule trois souhaits. Tout d’abord, que le journal reste toujours fidèle à sa devise : Justice, Vérité, Miséricorde. Et notamment, qu’il ose encore et toujours porter la voix de la vérité dans l’espace public, sur les sujets politiques et sociétaux mais aussi religieux. Ensuite, que La Croix du Bénin soit un ferment d’unité pour l’Église du Bénin, que les catholiques du Nord au Sud du pays, se retrouvent dans les informations partagées. Et que tous se sentent responsables de la bonne marche du journal, notamment financière – ce qui passe par l’achat régulier ou encore mieux l’abonnement au journal ! Enfin, qu’au-delà de la communauté catholique, tous les Béninois, au pays comme à l’étranger, trouvent dans La Croix du Bénin de quoi se nourrir, apprendre et réfléchir.


Traiter davantage les sujets non religieux

Luc Gandé (Communicateur d’événements)

L’hebdomadaire catholique La Croix du Bénin est aujourd’hui un canal incontournable d’information sur l’actualité catholique au Bénin. En plus de sa fonction d’information, elle joue un rôle d’éveil à la foi catholique. Les journées portes ouvertes initiées depuis quelques mois sur certaines paroisses de l’Archidiocèse de Cotonou ont permis aux chrétiens de connaître davantage le journal et de s’enquérir de ses missions. Il ne fait plus de doute que l’hebdomadaire fait de la vérité son credo et touche l’ensemble du territoire béninois. Le plus grand défi qui se dresse à l’horizon pour le journal est l’amélioration de sa proximité et la diversification de ses cibles. Pour ce faire, la structure de presse devra se montrer plus proche des chrétiens en installant des annexes dans tous les diocèses. Le deuxième acte de proximité s’inscrit dans la dynamique d’un rapprochement avec les universités afin de toucher au mieux la jeunesse estudiantine. L’autre challenge de La Croix du Bénin est de traiter davantage les sujets qui ne sont pas liés au monde religieux. Pour accroître son influence, il pourrait s’intéresser davantage au monde éducatif et à la jeunesse.


Raviver la foi des lecteurs

Mme Florence Zohoun Hounlidji (Institutrice, paroisse Bon Pasteur Abomey)

Je salue et félicite les efforts de la Direction de La Croix du Bénin pour les différentes rubriques. Toutefois, je suggérerais que si l’année est dédiée à un thème, on ait régulièrement les articles ayant trait à ce thème afin de rappeler l’importance de celui-ci et de raviver la foi des lecteurs. Ensuite, il faudrait faire de sorte qu’au moins dans un mois, on ait un article provenant de tous les diocèses, (car on a comme l’impression que certains diocèses n’existent pas dans le pays). En outre, que l’activité sportive et culturelle soit fréquente afin de susciter la lecture du journal chez les jeunes. Il serait aussi bon d’avoir des interviews de temps en temps des évêques sur des points de l’actualité religieuse, socio-politique, puisqu’ils sont nos pères dans la foi.


“La Croix” mérite d’être soutenue

Alain Hounyo (Educateur social)

La Croix du Bénin me permet d’être connecté à mon Église car elle relaie l’actualité du Vatican et celle de tous les diocèses du Bénin. C’est un organe qui mérite d’être soutenu. Je ne rate pas de prendre chaque dimanche mon exemplaire. C’est un hebdomadaire qui nous éclaire par rapport à notre identité de chrétiens catholiques. Tout y est ! Il suffit de dépenser 300 Fcfa pour avoir accès à une plage d’informations sur l’enracinement de la foi, la famille et l’éducation. Le défi à relever pour l’avenir est celui du numérique. Je crois que les animateurs vont y arriver par la grâce de Dieu.


Continuer d’œuvrer pour la paix au Bénin

Théodore Holo (Ancien président de la Cour Constitutionnelle du Bénin)

Longue vie au journal La Croix du Bénin dont j’apprécie les éditoriaux très courageux sur le regard religieux de la situation politique de notre pays. Malgré la laïcité de l’État, l’Église est dans l’État et ne peut pas être indifférente à tout ce qui peut constituer une menace pour la paix et la stabilité. C’est en cela que je trouve que l’hebdomadaire catholique La Croix du Bénin porte souvent un message pour la tolérance et pour la culture de l’esprit de dialogue afin de trouver chaque fois le consensus et préserver la stabilité des institutions de notre pays. Avec le temps que ce journal a fait, qui pourrait douter de son avenir ? Je crois qu’il a encore de beaux jours devant lui.


Moderniser la chaîne de production

Martin Gauze (Jurisconsulte international)

Le journal La Croix du Bénin a une bonne presse. Car, il déploie du professionnalisme dans le contenu de chaque édition. Cela implique que son avenir s’annonce radieux. Cependant, il doit procéder au renouvellement des instruments de travail. Ceci est très important dans la mesure où ce n’est pas le public qui lui fait défaut, mais les moyens de production. Une politique dans ce sens, favorisera une production optimale. Je pense qu’il faut que les animateurs développent davantage une politique de sensibilisation par rapport à la lecture et qu’ils facilitent aux lecteurs de se procurer le journal en version papier comme en version numérique. Il s’agit d’inciter à la lecture du journal puisque l’hebdomadaire a une portée pastorale. La chaîne de production doit être également modernisée. Je crois qu’il faut susciter la réaction du lecteur chaque fois qu’il y a un problème. De temps en temps, il faudrait ouvrir des brèches sur des réflexions qui permettent aux chrétiens et à la population de réagir en conséquence. Cela permet de corriger certaines choses et d’être plus proche des besoins de son lectorat.


La Croix du Bénin est une chance pour l’Église universelle

Pre Denis Hounsa (Diocèse de Lokossa)

Lorsque Jésus disait à ses disciples : ” De toutes les nations, faites des disciples. Baptisez les au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit ” il envoie ainsi tout baptisé pour l’annonce de l’évangile. Les moyens de communication sous toutes ses formes constituent désormais un outil d’évangélisation. D’ailleurs le concile Vatican II en a fait une préoccupation …

 Le journal La Croix du Bénin est une chance pour l’Église universelle et surtout celle du Bénin. C’est donc un trésor que nous devons garder car depuis sa création jusqu’à nos, il nous replonge dans l’histoire de notre Église. Nous félicitons les pionniers et les acteurs. Par ailleurs, nous souhaiterions que tous les diocèses se sentent vraiment concernés et veuillent porter à la connaissance de tous les événements relatifs à leur champ pastoral. Ce qui n’est pas toujours le cas. Une question nous arrive souvent à l’esprit à savoir si la croix du Bénin est un patrimoine national ou non. Bref,  nous saluons et félicitons tous ceux qui travaillent pour son épanouissement. Dieu nous garde. Joyeux pâques à tous

Related Posts