janvier 22, 2022
Ecologie

Valorisons l’agriculture biologique

Comme nous l’avons souligné dans notre précédent numéro, l’agriculture conventionnelle présente des avantages sur le point de la quantité du produit obtenu et de la rentabilité économique. Mais sur le plan de la protection de l’environnement et le respect de la santé humaine, elle est décriée.

D’autres méthodes de production sont conseillées comme la production biologique, l’agrobiologie etc. Ces méthodes sont un peu contraignantes pour le producteur mais elles donnent des résultats satisfaisants et respectent aussi bien l’environnement que la santé humaine. Elles sont contraignantes à cause de leur objectif qui est de mettre sur le marché des produits qui présentent moins de risques ou pas du tout d’effets secondaires sur la santé des consommateurs et aussi de produire avec des techniques qui respectent l’environnement.

L’agriculture biologique utilise principalement des matières organiques comme fertilisants pour enrichir le sol. Et comme apports organiques nous pouvons citer le fumier et le compost qui sont des engrais obtenus à base de fientes de poulets, bouses de vache, crottes de lapin ou excréments de porc, avec des matières végétales comme les feuilles vertes et fraîches. Aussi, elle utilise des produits biologiques comme l’huile de neem, le piment vert, l’ail pour lutter contre les ravageurs des plantes. Il est vrai qu’avec ces méthodes de production le rendement est bien inférieur au rendement de l’agriculture conventionnelle et que le rapport prix n’est pas le même. Les produits de l’agriculture biologique coûtent plus cher que les produits de l’agriculture conventionnelle. Parce que non seulement le temps de production est long mais aussi les produits utilisés pour la lutte biologique contre les ravageurs et autres insectes sont difficiles à trouver sur le marché à moindre coût. Mais pour le bien de notre santé et pour la protection de notre biodiversité il est important que ce sacrifice soit fait. Et nous interpellons les responsables à tous les niveaux à aider les producteurs en favorisant l’accès aux produits biologiques pour le bien de chacun de nous et de notre mère la terre qui ne cesse de lancer vers nous des cris de détresse. Exigeons le label bio. Notre survie en dépend.

Related Posts