septembre 15, 2019
Editorial

Le secret de Marie

« Marie ne peut que conduire à Dieu parce qu’elle ne respire que Dieu. » Cette   affirmation du père Maurice Zundel, grande figure spirituelle du XXe siècle, indique le rôle primordial que joue la Vierge Marie dans le salut de l’humanité. La ferveur qu’elle suscite dans la prière chrétienne en est une expression pratique. Sa popularité n’a jamais cessé de grandir : multiplication des groupes de prière du chapelet ou du rosaire, festivals marials, processions mariales, pèlerinages vers des sanctuaires marials, et le nombre considérable d’apparitions mariales dans le monde entier. Mais pourquoi une telle popularité de la Vierge Marie et comment comprendre la vivacité constante des pratiques de piété mariale ?

La ferveur mariale s’explique d’abord par la proximité de la Vierge Marie avec tous les chrétiens. Femme remplie de tendresse, exemple d’humilité, de dignité, de courage, Marie est le visage de la tendresse maternelle de Dieu. En effet, il est possible de s’identifier facilement, à travers la prière, au visage tendre et doux de la mère de Jésus.

Cette ferveur s’explique également par sa nature humaine. Marie n’est pas une déesse. Elle est pleinement humaine tout en étant mère de Dieu. C’est pourquoi une vraie dévotion mariale doit conduire à Dieu. En demandant à Marie de prier pour nous, c’est toujours Dieu que l’on prie. En fait, le chemin vers Dieu n’est pas un chemin tranquille : il est parfois tortueux et semé d’embûches. Comment assumer sa vie, ses désirs, ses réussites mais aussi ses faiblesses et ses échecs ? C’est pour beaucoup un vrai challenge. Et là intervient Marie.

Elle est, comme le dit un chant : « la première en chemin ». Elle n’est pas le chemin, elle nous l’indique, nous guide, à sa manière toute maternelle et pleine de sagesse vers Dieu. Elle vit ainsi la mission que Jésus lui a confiée sur la croix lorsqu’il dit à Jean le disciple: « voici ta mère » (Jn 19, 27). Sa réponse à l’appel de Dieu est éloquente. Son « oui » est total, sa confiance, inébranlable, et sa joie palpable. Son secret se trouve dans cette humilité. Elle se sait pauvre, mais fait entièrement confiance à Dieu.

Serge N. B IDOUZO

Related Posts