mars 20, 2019
Editorial

En mémoire d’un Pasteur exceptionnel

En mémoire d’un Pasteur exceptionnel

Ça tourne en rond. Et l’on se demande sérieusement comment seront organisées les prochaines élections législatives au Bénin. Les partis de l’opposition se sentent exclus du jeu électoral par ce que certains appellent les manœuvres du gouvernement, alors que celui-ci leur reproche de ne pas vouloir se mettre en conformité avec le nouveau code électoral. Dans ce jeu de chaises musicales, chaque camp tente de faire mordre la poussière au camp d’en face, au détriment du souci du bien commun. Cette crise politique met en évidence la difficulté de la classe politique à être à la hauteur des grands enjeux pour l’avenir du pays. Dans ces conditions, on voit mal comment la 8e législature pourra dignement représenter les aspirations du peuple dans les années qui viennent. Pourrait-on citer aujourd’hui le nom d’au moins un parlementaire dévoué, qui s’est engagé pour défendre une cause juste, en cultivant le souci du bien commun, sans s’être jamais enrichi ? Il faudra donc que ceux qui pensent avoir vocation à nous représenter à l’Assemblée nationale tiennent un discours de vérité sur ce qu’ils feront, comment et dans quels délais. Et il est affligeant que ce point si important n’intéresse pas vraiment les futurs députés que nous élirons. Il revient aux électeurs que nous sommes de les y obliger. Ce qui suppose de bien s’informer, de leur demander les projets sociaux qu’ils entendent défendre au Parlement à travers les lois qu’ils seront appelés à voter. Ce qui suppose aussi de ne pas céder aux sirènes des discours sommaires, et à la tentation des espèces sonnantes et trébuchantes d’achat de conscience. C’est à cet engagement citoyen que nous aurait invité Mgr Isidore de Souza dont nous célébrons le vingtième anniversaire de son rappel à Dieu. La mémoire que nous faisons de lui ne doit pas se limiter à une simple évocation de souvenir. Ce qui compte davantage, c’est de rendre présente la signification de son œuvre, lui accorder une portée fondamentale et permanente dans notre expérience démocratique. Nous rendrons ainsi hommage à ce Pasteur exceptionnel qui s’est laissé consumer pour son Église et pour son peuple, au service de la justice, de la vérité et de la paix.
EDITORIAL

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × trois =