mars 20, 2019
Dossier

Plus de 12.000 fidèles catholiques aux pieds de Marie à Allada

Plus de 12.000 fidèles catholiques aux pieds de Marie à Allada

Plusieurs milliers de fidèles de l’archidiocèse de Cotonou ont effectué les 8 et 9 décembre 2018, le pèlerinage annuel diocésain au sanctuaire NotreDame de l’Immaculée Conception d’Allada. Pendant deux jours, à travers diverses activités spirituelles, ils ont prié et loué Marie afin qu’elle intercède auprès de son Fils pour davantage de grâces.

 

« Avec Marie, entrons en communion de foi et de vie ». Tel est le thème central sur lequel ont médité les milliers de fidèles venus de toutes les paroisses de Cotonou pour participer au pèlerinage diocésain de cette année. À travers messes, récitations du chapelet, confessions, et autres activités spirituelles, chaque pèlerin est venu confier ses intentions à Jésus par l’intercession de la Vierge Marie. « Malgré mon état de santé fragile, je suis venu à Allada remercier la Vierge Marie pour toutes les grâces que j’ai reçues au cours de cette année 2018. Je crois que ma guérison a commencé », confie Elias da Silva, un pèlerin rencontré peu avant la messe de clôture du dimanche 9 décembre 2018. Anita, la vingtaine, élève au Collège d’enseignement général de Sèhouè, est venue au pèlerinage pour confier la réussite de l’année scolaire à la Mère de l’Église. Madame Joséphine Ablavi Kpobli, une autre pèlerine, s’exclame: « C’est le moment rêvé pour se confier à la Vierge Marie. Je n’ai pas dormi de toute la nuit, car je suis venue porter une intention particulière à mon Dieu, et je sais que je vais recevoir sa grâce ». « Avec vous, frères et sœurs, nous découvrons comme il est beau de venir rendre visite à Marie. Elle nous accueille avec nos soucis, avec nos préoccupations, nos intentions, nos prières, nos questionnements, nos
difficultés de relations en famille, au marché, dans notre profession ; elle nous accueille avec nos incompréhensions, nos mésententes, nos maladies, nos épreuves de la vie », renchérit l’archevêque de Cotonou, Mgr Roger Houngbédji.
Dans son homélie lors de la messe de clôture, il a entretenu les pèlerins sur l’espérance, la synthèse et l’unité de la foi avec Marie. Il a ensuite indiqué deux attitudes qui fondent notre complicité avec la Mère de Dieu : « D’abord, Marie nous ouvre le chemin du salut par la pleine reconnaissance de la grâce de Dieu dans sa vie ». « En Marie, c’est Dieu lui-même qui s’est totalement donné », précise-t-il. La seconde raison du recours à la Mère de l’Église réside, selon l’archevêque de Cotonou, dans son fiat « où s’exprime son obéissance inconditionnelle à la Parole de Dieu ». C’est alors que Mgr Roger Houngbédji a invité chaque pèlerin à accepter Marie comme une Lettre écrite par le doigt de Dieu. « Chaque pèlerinage est pour nous l’occasion propice d’effectuer une rencontre avec le Seigneur. Mais, plus qu’un déplacement géographique, il s’agit surtout d’un mouvement intérieur, un cheminement spirituel qui nous fait nous décentrer de nous-mêmes pour véritablement nous recentrer sur Dieu, le rencontrer en vérité », poursuit-il. « Frères et sœurs, au cœur de la communion fraternelle, Marie n’est pas simplement l’une des femmes. Elle est la Femme, forte et sûre, équilibrée, belle comme la Croix et simple comme la colombe », a-t-il affirmé. À la fin de la messe, les fidèles ont regagné leurs domiciles respectifs, confiants en l’intercession fructueuse de la Mère de Dieu.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + six =