décembre 12, 2018
Dossier

Un Psap pour le service de la Parole

DIOCÈSE DE PORTO-NOVO

Un Psap pour le service de la Parole

Après deux ans passés à la tête du diocèse de Porto-Novo, Mgr Aristide Gonsallo met à la disposition de ses agents pastoraux le premier Plan stratégique d’action pastorale (Psap) dénommé « Horizon 23 ». Trois objectifs stratégiques, quatre défis et des réalisations concrètes constituent les grands axes de cette œuvre de foi à laquelle l’évêque appelle la collaboration de tous.

► Vulgariser une vision diocésaine de la pastorale

Le samedi 24 novembre 2018, la cathédrale Notre-Dame de l’Immaculée Conception de Porto-Novo a abrité la cérémonie officielle de lancement du Plan stratégique d’action pastorale (Psap) du diocèse de Porto-Novo. Une cérémonie couronnée par la messe pontificale d’envoi en mission des agents pastoraux pour la vulgarisation de l’« Horizon 23 ».

Agir et se projeter dans l’avenir avec la puissance éclairante et agissante du Saint Esprit ». C’est dans la dynamique de cette proactivité que Mgr Aristide Gonsallo a initié pour le diocèse de Porto-Novo, le tout premier Plan stratégique d’action pastorale (Psap) 20182023. Au cours de la cérémonie de présentation du document ce samedi 24 novembre 2018 à la salle Saint Jean-Paul II de la cathédrale Notre-Dame de l’Immaculée Conception de Porto-Novo, le père Eric Okpéitcha, vicaire épiscopal à la communication, a évoqué les ressources favorables à la réalisation de ce Plan quinquennal : la florescence d’un clergé composé de plus de 200 prêtres, une population de 553 842 habitants avec un taux de 32% de chrétiens catholiques répartis sur 83 paroisses, sans oublier les richesses naturelles de la vallée de l’Ouémé. Selon le père Eric Okpéitcha, le document s’appuie sur trois objectifs : bâtir l’Église-Famille de Dieu fondée sur la communion fraternelle et la dynamique de l’auto-prise en charge, témoigner du Christ, et servir l’homme d’aujourd’hui. Ces trois objectifs sont le résultat de grands fora organisés depuis 1997, dont le Synode diocésain conduit par Mgr Vincent Mensah (1997-1998), les réflexions autour de la célébration des 50 ans du décret conciliaire Ad Gentes, les travaux du colloque scientifique des 150 ans de la cathédrale Notre-Dame de l’Immaculée Conception de Porto-Novo, et les recommandations du séminaire « Horizon 23 » tenu en avril 2018. À partir des conclusions de ces différentes rencontres, « nous avons identifié quatre défis majeurs : l’approfondissement et l’inculturation de la foi, l’auto-prise en charge de l’Église diocésaine, le renforcement du témoignage de la foi, et le renforcement de la pastorale sociale de l’Église », souligne-t-il. Ces défis doivent prendre forme à travers des réalisations concrètes. Le communicateur cite quelques-unes : créer une boulangerie à la cathédrale, ouvrir un centre catholique des arts et métiers, créer une ferme d’horticulture et de pisciculture, sécuriser et rentabiliser le patrimoine du diocèse, rendre obligatoire l’alphabétisation pour tous les catéchumènes, et initier tous les chrétiens à la Lectio divina. « Nous ambitionnons doter toutes les paroisses du diocèse d’une école primaire et ouvrir une école normale. En 2021-2022, le diocèse doit pouvoir créer une université catholique à Avrankou où nos enfants pourront se former et avoir une licence en Lettres modernes, en gestion des ressources humaines, et en comptabilité gestion », ajoute-t-il, tout en rappelant le projet de construction d’un centre pilote d’accueil, d’écoute et d’orientation ; la création d’un centre diocésain d’imagerie et d’analyses biomédicales, etc. « Ils sont donc clairement ouverts les chantiers de nos actions présentes et futures », déclare Mgr Aristide Gonsallo. Au cours de la messe de lancement officiel de l’« Horizon 23 », il a révélé la raison fondamentale de cette initiative : « L’urgence d’un Plan stratégique témoigne de notre intention de partir du passé et du présent pour mieux préparer l’avenir. Et notre vision, notre rêve pour notre Église diocésaine, est qu’à l’horizon 2023, le diocèse de Porto-Novo devienne une véritable famille de Dieu qui témoigne réellement du Christ, et se met résolument au service de l’homme ». Pour ce faire, il a indiqué l’attitude à tenir : « Je voudrais inviter les uns et les autres à ne pas céder à l’impatience, à la tentation de chercher tout de suite des résultats, le succès et les grands nombres ». « Ce n’est pas la méthode de Dieu, car l’Évangile nous montre bien l’audace du semeur qui jette le grain à pleines mains, la patience du cultivateur qui laisse pousser le bon grain et l’ivraie », renchérit-il. L’évêque de Porto-Novo a appelé tous les fils et toutes les filles de son diocèse à se mobiliser pour la vulgarisation de cet outil d’orientation et d’évaluation. « Vous avez vu de vos yeux et vous êtes tous appelés à témoigner de ce que le Seigneur donne à vos yeux de voir, et à vos oreilles d’entendre aujourd’hui. Nous sommes les témoins de la promulgation du plan quinquennal non pas comme spectateurs, mais comme acteurs prenant une part active à l’effectivité de ce plan », poursuit-il. A la suite de son homélie, Mgr Aristide Gonsallo a officiellement remis le document aux représentants des différentes composantes de l’Église-Famille de Dieu de Porto-Novo.

Florent HOUESSINON

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 − cinq =