décembre 12, 2018
Ici et Ailleurs

Les douaniers béninois célèbrent leur saint patron

FÊTE DE SAINT MATTHIEU À COTONOU

Le vendredi 21 septembre 2018, les douaniers béninois ont fêté leur saint patron dans l’enceinte de la direction géné- rale des douanes et droits in- directs à Cotonou. Ceci, à tra- vers une messe célébrée par le père Hubert Kèdowidé, au- mônier diocésain des douanes et concélébrée par quatre prêtres dont le père Sylvestre Hennou, directeur du Centre d’appui administratif, logistique et technique (Caalt).

Frères et sœurs, notre salut est un don gratuit de Dieu, et de même que Jésus “dédouane” le percepteur Matthieu de ses fautes, ainsi en est-il pour chacun de nous ». C’est par ces mots d’exhortation que le père Hubert Kèdowidé a entamé son ministère au sein des disciples de saint Mat- thieu. Après avoir rappelé l’his- toire de Zachée, il a appesanti son homélie sur la gure évangélique de saint Matthieu. Pour l’aumô- nier diocésain des douanes, « ce n’est pas un hasard si l’épisode de l’appel de Matthieu clôture la série des miracles rapportés dans l’évangile du jour ». « Matthieu, en acceptant d’être debout, c’est-à- dire, en attitude du ressuscité pour suivre le Christ, ouvre la voie de la pénitence et du pardon à beaucoup de publicains et de pécheurs », affirme-t-il. Il a par ailleurs invité les douaniers béninois à faire de même dans l’espérance. « Frères et soeurs à la suite de Matthieu, ouvrons largement les portes de nos coeurs. Que Jésus vienne habiter notre vie pour la reconstruire et la transfigurer », a-t-il souhaité. Il a exprimé toute sa disponibilité à collaborer et à évangéliser ce milieu de concert avec les acteurs. Prenant la parole à la fin de l’eucharistie, le directeur général des douanes et droits indirects du Bénin, Charles Sacca Boco, a manifesté toute sa gratitude à l’endroit de l’Église au Bénin pour la grâce de ce nouvel aumônier. Il a salué l’oeuvre de l’aumônerie de la douane avant d’inviter ses collègues à continuer de prier pour tout le personnel de la douane béninoise.

Mot du directeur général des douanes et droits indirects

Je voudrais en mon nom et au nom de tous mes collègues saluer cette messe que nous terminons en beauté. Continuons de prier pour le repos de l’âme de notre collègue Koffi Magloire, disparu ce matin. Nous sommes des soldats au front. La disparition de l’un parmi nous doit nous amener à serrer les rangs et à faire plus attention tout en sachant que nous devons rendre compte des actes que nous posons au dernier jour. Je remercie l’archevêque de Cotonou, Mgr Roger Houngbédji, pour la mission de notre nouvel aumônier, le père Hubert Kèdowidé. Continuons de prier pour toute notre administration.

Les douaniers en photo avec leur aumônier, le père Hubert Kèdowidé et les pères Sylvestre Hennou et Guillaume Oussou-Kitcho

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × cinq =